Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 21:13

Très bientôt c'est à dire du 7 au 11 août se déroulera la sixième édition du festival Celte en Gévaudan.

 

Fête celtique donc en Haute-Loire plus précisément à Saugues et dans les villages de Auvers en Haute-Loire, La Besseyre-Saint-Mary et Venteuges.

 

gevaudan1

 

Comme dans toute l'Europe de l'Ouest, on trouve ça et là dans le paysage de la région de Saugues des vestiges de la civilisation celte.

Ne l'oublions pas, il y a des centaines d'années, les tribus celtes occupaient toute l'Europe occidentale jusqu'à l'Asie Mineure.

Peu à peu repoussés par les Germains, les Scandinaves ou les Romains, les Celtes se replièrent à l'extrême ouest de l'Europe (Bretagne, Pays de Galles, Cornouailles, Asturies, Galice, Ecosse ,Irlande)

sans jamais disparaître.

Dans de nombreux endroits, des sites archéologiques, des monuments, des noms de lieux témoigent du passage de ces anciennes civilisations.

 

Durant ces cinq jours d'août, Saugues va acueillir pas moins de douze groupes celtes : 

1) Mirror Field : Groupe Gallois très entraînant avec sa musique folk-rock.

2) Cel 3 :  Trio français qui fait de la musique irlandaise (chant, basse, violon guitare).

3) Les Frères Plantec : compositions rock et danses bretonnes (bombardes, flûtes, guitares, claviers, chants).

4) Claymor Clan : cornemuses, tambours, musiques traditionnelles écossaises.

5) Dirty Linnen : musiques et chansons irlandaises (fiddle, mandoline, bouzouki,guitare, whistle).

6) FFR (Celtic Fiesta) :  Chansons en Français , violon, basse, batterie, guitare, whistle.

7) Joanne McIver et Christophe Saunière : Musique écossaise dans un style plus classique avec Joanne aux chant et au whistle et Christophe à la harpe plus des violons et la basse d'Alain Genty.

A noter que la très bonne chanteuse Joanne McIver était sur scène avec Alan stivell pour le concert à l'Olympia en 2012.

8) Suroît :  Un groupe Cajun qui chantent en Français avec leur accent typique (violon, batterie, basse, guitare).

 

Plus les quatre têtes d'affiche : Sharon Corr, Capercaillie, Mask Ha Gazh et Oubéret.

 

 

Tout comme sa soeur Andréa Corr, Sharon Corr a décidé de se lancer dans une carrière solo.

 

gevaudan2

 

Groupe pop-rock mondialement connu, les Corrs n'ont jamais renié leurs origines irlandaises.

A l'origine d'ailleurs, Jim Corr a d'abord appris la guitare, Andréa le chant et les whistles, Sharon le violon et Caroline Corr le bodhran.

Tous les quatre ont été bercés dans la musique traditionnelle irlandaise avant d'élargir leurs horizons

musicaux.

Et de toute manière, dans la musique des Corrs on entend régulièrement des passages très "folk".

 

Sharon Corr continue donc de très bien jouer du violon et de chanter des chansons de tous styles fait de reprises et de compositions personnelles bien dans la continuité du répertoire des Corrs.

Une voix magnifique mais ça , on le savait déjà.

Sharon Corr, le vendredi 10 août à 21 h à Saugues.

 

 

 

 

 

 

Formé en 1984, le groupe écossais Capercaillie est une formation du top dans la musique celtique.

Capercaillie, ce sont huit musiciens d'influences diverses puisque Ewen Vernal (basse) est Breton ,

Manus Lunny (bouzouki) et Mike McGoldrick (flûtes, uilleann pipe) sont Irlandais et les cinq autres :

David Robertson (percussions) , Che Beresford (batterie), Charlie McKerron (fiddle), Donald Shaw (claviers, accordéons) et karen Matheson sont Ecossais.

gevaudan5

 

Depuis presque 30 ans, ce fabuleux groupe nous enchante grâce à leur musique à la fois très moderne et à la fois très ancrée dans les racines gaéliques et écossaises.

Outre le fait qu'ils sont tous virtuoses, un de leurs atouts majeurs est bien sûr la voix exceptionnelle de la chanteuse Karen Matheson.

Karen que le public français connait bien puisque elle et Donald Shaw ont fait partie durant six ans de

l'Héritage des Celtes de Dan Ar Braz.

Après de très nombreuses tournées partout en Europe et après avoir enregistré une petite vingtaine d'albums tous de très grandes qualités, Capercaillie reste un must pour tous les amateurs de celtique.

Ils seront à Saugues le samedi 11/08 à 21 heures, si vous êtes dans le coin, ne les manquez sous

aucun prétexte.

 

 

 

 

Le groupe Breton Mask Ha Gazh est la troisième tête d'affiche du festival en Gévaudan.

Ils seront à Saugues à 23 h 15 ' le vendredi 10/08.

Plus de 1200 concerts déjà à leur actif Mask Ha Gazh joue une musique très festive.

Un groupe très énergique qui a déjà enregistré quatre albums et un dvd.

Sur disque, ils ajoutent des claviers et des rythmes dans certains morceaux mais sur scène, cette formation est avant tout acoustique.

 

gevaudan3

 

Violon, guitare, percussions, whistles et bombardes sont leurs principaux instruments.

par ses chansons entraînantes et ses musiques à danser Mask Ha Gazh arrive toujours à ses fins

c'est à dire faire participer un maximum du public à ses chants et à ses farandoles.

Un groupe qui transmet sa bonne humeur.

 

 

 

 

 

Enfin, quatrième tête d'affiche, le retour en Gévaudan du groupe Oubéret.

Samedi 11 août à 23 h 15' au marché couvert de Saugues.

 

Formé en 2004 par Frank Mossler (accordéon) et Jocelyn Epinette (flûtes, cornemuses) le duo Oubéret va rapidement devenir un groupe de cinq musiciens tous motivés par l'envie de jouer des musiques aux influences celtiques.

 

gevaudan4

 

Lori Toutée, Florence Dejaune et Matthieu Ferrand se sont succédés au violon jusqu'en 2011.

Lzes autres membres actuels sont : David (Maya) Néron (basses, chants), Thomas Hegeay (guitare, bouzouki) et Nicolas Contamine (batterie, cornemuse, bouzouki).

 

Chansons et musiques à danser (an dro, gavottes, cercle circassien, polkas, valses, mazurkas, gavottes...) constituent le répertoire d'Oubéret.

Ils ont déjà enregistré quatre albums.

Je trouve leur musique vraiment très agréable à écouter.

 

Avec un tel groupe, nul doute que tous les amateurs de danse de la région seront comblés.

 

 

 

 

 

En dehors de la musique, le festival  propose aussi diverses animations à caractère celte (artisanat, gastronomie, mythologie, tradition anciennes et des expositions.

 

Pour plus d'infos : link

 

Si vous êtes dans la région, un festival à ne pas manquer

Partager cet article
Repost0
20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 17:01
Il y a peu, j'ai découvert "Leahy", un groupe du Canada, un groupe fantastique.
Ce band est en fait composé de huit membres d'une même famille (ils étaient même onze (!) au départ).



Quatre soeurs et quatre frères à la fois musiciens et danseurs puisqu'ils pratiquent tous le "stepdancing" (danses de claquettes irlandaises) danses qui ont été popularisées dans le monde entier par les spectacles Riverdance, Lord of the Dance...

Tous les enfants de la famille Leahy ont été élevés dans la musique.
Le piano et le fiddle sont les deux instruments par lesquels ils ont débutés. Plus tard, certains se sont mis à pratiquer d'autres instruments.
Erin Leahy est une virtuose du piano, elle sait aussi jouer du fiddle et chante également.
Maria joue de la guitare, du banjo et de la mandoline. Siobheann est la bassiste, elle chante aussi.
Agnes est la meilleure danseuse du groupe, elle joue aussi des claviers et du piano.

Donnell Leahy lui est un terrible violoniste, ses frères Doug et Angus jouent aussi du fiddle.
Frank Leahy est le batteur du groupe.
link

A huit, il y a sûrement moyen de faire de la musique qui plus est lorsqu'on est à la fois surdoués, dynamiques et très créatifs.
J'ai vraiment été soufflé en écoutant leur premier cd (Leahy) sorti en 1997.
A l'exception de l'américaine Eileen Ivers, j'avais rarement entendu jouer aussi vite du violon.

Donnell Leahy est un phénomène !
Son style est tout simplement décapant. De terribles coups d'archet qui "scandent" la rythmique de cette musique endiablée.
Doug et Angus ne sont pas mals non plus dans le genre.
Trois violonistes avec derrières eux des accompagnateurs (basse, guitare, claviers,batterie) hors
pairs.
Plus bien sûr la performance d'Erin Leahy au piano qui est vraiment la deuxième soliste du groupe.
Son jeu est omniprésent. Ses accompagnements sont à la fois très raffinés et très intuitifs.
Erin "sent" véritablement la musique.
Et comme si ce n'était pas suffisant, Erin joue très bien du fiddle et nous gratifie d'une performance très spectaculaire dans la vidéo ci-dessous.

link

Le répertoire de Leahy est très vaste. Musiques traditionnelles du Canada, d'Irlande, d'Ecosse, de Cape Breton qui sont parfois entrecoupées de musique "western" ou même de danses Hongroises.
Peu importe le style, tout est interprété avec une rare maîtrise et une énergie communicative.
Pas étonnant qu'ils font de nombreuses tournées tant au Canada qu'aux U.S.A. et qu'ils remportent un très grand succès.
Leur show est un spectacle total qui comble à la fois les amateurs de musique et les amateurs de danse.

A ce jour, ils ont déjà sorti quatre cd et un dvd.

Leahy, un groupe qui donne envie de bouger.

link



 

 
Partager cet article
Repost0
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 21:02
il y a peu, je publiais un article sur "La Bottine Souriante" un groupe du Québec.
J'insistais sur le fait qu'il y a dans ce beau pays un engouement pour la musique traditionnelle depuis très longtemps.
Et dans ces musiciens folk, un certain nombre s'intéressent plus particulièrement au celtique.
C'est le cas du groupe "Le Chêne Vert" dont j'ai fait la découverte il y a peu de temps.

Au départ, François Pellerin (le flûtiste du groupe) avait réalisé une production musicale en 2001 regroupant une vingtaine de musiciens.
C'est à cette occasion qu'est né le groupe "Le Chêne Vert".
Un ensemble qui au départ avait certaines sonorités classiques avec la violoniste Isabelle Lessard et la violoncelliste Julie-Odile. Guy Richer (contrebasse) était l'arrangeur du groupe et François Pellerin se partageait entre whistles, uilleann pipe et bodhran.
André Simoneau rejoint la groupe en tant que guitariste et multi-instrumentiste.
En 2004, le violoniste André Morin remplace Isabelle Lessard.
Il sera ensuite remplacé en 2006 par la talentueuse Lise Beauchemin.
Et le groupe tournera alors jusqu'en 2008 prenant le temps au passage d'enregistrer des titres que l'on peut écouter sur leur Myspace.

Fin 2008 ils décident alors d'enregister un cd et cet album vient de voir le jour début avril 2009.

A présent, "Le Chêne Vert" est devenu un trio (Julie-Odile, François Pellerin et André Simoneau) mais les musiciens invités (Lise Beauchemain et Guy Richer) jouent pratiquement sur tout le cd.

Autant j'ai bien apprécié les trois titres sur leur Myspace, autant j'ai bien aimé tous les morceaux de "Trad celtique" (titre de l'album).
Voilà encore une manière différente d'interpréter la musique celtique qui ajoute une couleur supplémentaire à la palette déjà très vaste de la musique folk.

S'ils viennent d'horizons divers (classsique, jazz...) les membres de "Le Chêne Vert" ont aussi été influencés par divers artistes celtes (Solas, Lunasa, Planxty, Bothy Band, Fire & Grace...).
François Pellerin est d'ailleurs un érudit la matière.

Tout au long du disque, François nous gratifie de très beaux solos de whistle.
Selon les morceaux, ce sont des whistle en métal ou en bois (dont le son fait penser à la flûte à bec).
Dans certains titres (cf."Eimhin") il nous émerveille avec son jeu au low whistle qui est vraiment très apaisant.
Très efficace aussi au bodhran où il marque très bien le rythme dans des titres comme "Clog à Ti Jules" un traditionnel québecois.
Dans des titres comme "The sound wind", François Pellerin montre qu'il est également un bon joueur de cornemuse irlandaise (uilleann pipe).

Le violoncelle est un instrument peu répandu en musique celtique.
On voit de temps à autre le nom de l'Irlandaise Neil Martin dans des groupes de musique trad (entre autre, La Lugh). John Martin en joue parfois avec les Tannahill Weavers d'Ecosse.
En fait, là où j'ai le plus apprécié cet instrument c'est dans le duo breton Yann-Fanch Kemener et Aldo Ripoche que j'ai eu la chance de voir en concert.
Bien que de formation classique, Aldo Ripoche donne au violoncelle une autre dimension dans un dialogue on ne peut plus fou avec la terrible voix de Yann-Fanch Kemener.

Je dois dire que dans "Le Chêne Vert" la manière de jouer de Julie-Odile est très attachante.
Musicienne de haut niveau, Julie-Odile joue soit la mélodie ou les accompagnements selon les divers morceaux.
J'aime beaucoup ses harmonisations dans "Contentment is Wealth" ou "Calliope House".
Elle se pose en soliste brillante dans des titres comme "A Kerry reel" ou "Paddy on the Bringe".
Son instrument donne au groupe une sonorité unique.

Multi-instrumentiste, André Simoneau fournit au groupe les accompagnements les plus divers.
Guitare, bouzouki, mandoline, dulcimer à marteaux, djembe...et j'en passe viennent, au gré des morceaux, agrémenter de notes les plus diverses la musique du groupe.
Du grand art, car cet excellent musicien colore avec brio chaque instrumental en y ajoutant de très bonnes notes.
J'aime beaucoup sa manière de jouer du bouzouki dans "Queen of the rushes" ou son jeu de guitare dans "Eimhin" (composé par le grand Paddy Keenan).

Les invités (et ex.membres du groupe) ne sont pas en reste non plus.
Lise Beauchemin est une terrible violoniste capable de varier les styles et donc de passer aisément du violon...au fiddle.
Un instrument qui est tout de même indispensable dans un groupe de musique traditionnelle.

Quant à Guy Richer (contrebasse), il a fait la plupart des arrangements et apporte au groupe ses notes plus graves et son sens du rythme.
Sa façon de jouer à des colorations un peu jazz qui donnent encore d'autres dimensions à cette musique folk made in Québec.  

"Le Chêne Vert" souffle un vent nouveau sur la musique celtique.
Un groupe à découvrir que je vous recommande chaudement

Pour plus d'infos et pour vous procurer le cd cliquez ici.
link


   




Partager cet article
Repost0
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 23:08
Autre découverte, la jeune chanteuse il'Ea.
Elle se classe elle-même dans la catégorie : chanson française-celtique-acoustique.
il'Ea se dit influencée par Sinead O'Connor.
Auteur-compositeur-interprète, il'Ea nous offre donc une sorte de world music en langue française.
Et c'est plutôt réussi !
Une jolie voix bien posée entre graves et aigües pour nous chanter des textes très personnels qui témoignent d'une personnalité très altruiste.
Pour preuve son atelier d'écriture et de compositions pour des personnes peu scolarisées.

Les musiques d'il'Ea sont épurées. Une guitare, des percussions, un peu de violon et de guitare basse. Des accompagnements soft pour bien mettre en relief la voix et les mots.
Des musiques qui ont le côté mystique de certains styles celtiques.



D'après l'ambiance colorée qui règne sur son my space, il'Ea me semble aimer la nature.
Ce qui n'est pas étonnant pour quelqu'un qui est née et vit en Auvergne.
L'Auvergne qui n'est certes pas un territoire celtique (même si les Celtes on occupé toute l'Europe de l'Ouest à une certaine époque).
Pourtant, c'est de là que vient aussi le guitariste Christophe Goudot (groupe irlandais Foxy Devil).
Et...bien qu'il soit de pure souche bretonne, c'est là qu'est né (à Riom) un certain Alan Cochevelou (qui allait devenir Stivell).
Donc à défaut d'être une terre celte l'Auvergne n'en est pas moins une terre d'inspiration.

En écoutant les chansons sur son my space, on se rend compte qu' il'Ea aime les arrangements vocaux.
C'est particulièrement évident dans le titre "Pareil" où les effets de voix sont bien mis en relief par la guitare acoustique.
"Ma soeur me dit" est une chanson en canon assez envoûtante.
La voix d'il'Ea me fait aussi penser à celle de la chanteuse irlandaise Aine Furey.

"Les contrées sauvages" me fait penser au style de Malicorne au niveau des vocaux. Les percussions et la guitare y sont très bons.
Je trouve également que il'Ea a été influencée par Loreena Mc Kennit. Le titre "Pimpidim" est particulièrement évocateur à ce sujet.
Enfin, j'aime bien la chanson "De quel coté".

il'Ea avait déjà sorti un cd de 7 titres et prépare en ce moment un nouvel album.
Elle est également en tournée en Auvergne et dans le reste de la France.

Une artiste à découvrir !

link
Partager cet article
Repost0
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 22:32
Quelques mots à propos de la quatrième édition du festival de musiques celtiques qui aura lieu du 14 au 22 mars 2009.

Durant une semaine autour de la St.Patrick, les villes d'Athis-Mons, de Juvisy-sur-Orge et de Paray-Vieille-Poste vont vibrer aux sons des cornemuses, violons et accordéons celtes.
Cette année, le programme est particulièrment alléchant avec toute une série de musiciens chevronés ainsi que de jeunes très prometteurs.
Voir le site :
link



Gérard Delahaye ouvrira les festivités.
Déjà une longue carrière en solo pour ce chanteur très connu sur la scène bretonne.
Il se produit parfois en trio avec ses complices Mélaine Favennec et Patrick Ewen.
Melaine Favennec
link

Le 14/03, il y aura Laoise Kelly.
Je ne la connais pas bien mais d'après ce que j'ai pu voir sur You Tube, cette jeune harpiste est très douée...

link

Le même jour, il y aura aussi un certain Noël Hill qui est un des meilleurs joueurs de concertina en Irlande.

Concertinas
link

Pour la nuit de la St.Patrick, le joueur de fiddle Gerry O'Connor sera l'invité principal.
Accompagné par des élèves du conservatoire et son groupe habituel dont un certain Gilles Le Bigot à la guitare.
link
Gerry O' Connor & Gerry O' Connor  (attention il y en a deux !)


Le 18/03, un groupe très prometteur, les jeunes de Téada.
link

Association surprenante que celle-là, le groupe breton Pennoù Skoulm invite Andy Irvine.

De 1982 à 1993, Pennoù Skoulm n'a cessé de faire danser jeunes et moins jeunes sur le répertoire traditionnel breton.
Soïg Siberil, Jacky Molard, Patrick Molard, Christian Lemaître et Jean-Michel Veillon, tous virtuoses, ont enflamé les festou-noz de Bretagne et d' ailleurs.
Le groupe s'est reformé il y a peu avec un visage un peu différent puisque Nicolas Quemener a remplacé Soïg à la guitare et Ronan Le Bars a pris la place de Patrick à l'uilleann-pipe.

On ne présente plus Andy Irvine, chanteur et musicien irlandais connu depuis les années '70 (Planxty, Patrick Street, Mosaik...).
Andy est d'abord un musicien irlandais mais il s'intéresse depuis très longtemps à d'autres styles traditionnels comme par exemple la musique des Balkans.
Cette association de grands musiciens folk devrait donner un terrible concert le 19/03.

 link
Andy Irvine

Le 20 mars, ce sera au tour d'Eric Marchand de vous faire vibrer avec son quartet.
Ancien leader du groupe Gwerz, Erik est un chanteur breton traditionnel dont la voix est proche de celle de Yann-Fanch Kemener.
Mais il ne chante pas que de la musique bretonne car cela fait très longtemps qu'il se passionne pour de nombreux styles musicaux, entre autre ceux de l'Est de l'Europe.
Egalement clarinetiste, Erik Marchand est un musicien de grande qualité.
link

The Legends avec Paddy Keenan au menu de la soirée du 21/03.
Moins médiatisé que Liam O' Flynn ou Davy Spillane, Paddy Keenan est pourtant un des plus grand joueur d'uilleann pipe (cornemuse irlandaise).
Ancien membre des légendaires Bothy Band, Paddy Keenan a poursuivi une carrière solo riche de collaborations fructueuses.
A ne pas rater !
link
Bothy Band


Donc, tous ces concerts et encore d'autres vous attendent du 11 au 22 mars.
Intéressés ?
Partager cet article
Repost0
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 23:03
Plus de 30.000 visites déjà sur ce blog !

Grand merci à tous ceux qui sont venus voir une photo, regarder une vidéo, lire un article ou laisser un commentaire.
Cela fait chaud au coeur car, comme le dit le titre de ce blog, rien n'est plus beau que de pouvoir partager cette passion !
Je voulais en profiter pour remercier plus particulièrement un certain nombre de personnes qui d'une manière ou d'une autre m'ont soutenu et aidé pour la réalisation de ce site.

Mon épouse, qui est webmaster, dont les conseils furent très précieux au départ pour la construction de ce blog.
Albert, un copain, pour les premiers montages photos.

En 2005, j'étais un visiteur assidu du site intitulé "Alan Stivell, un musicien, une oeuvre"
Un site très complet avec de nombreux documents et reportages sur la carrière d'Alan
De nombreux échanges de mails et une colaboration sous forme de transmission de mes archives d'Alan et un reportage sur le concert d'Alan à Bruxelles.
Ce sont Gérard et Anny (les créateurs de ce site) qui m'ont donné envie d'écrire sur internet et de réaliser ce blog.

link





Yann-Bêr et Mireille (qui a réalisé un trè beau site sur l'île de Molène) collaboraient également au site "Un musicien,une oeuvre" et j'appréciais leurs textes.
Ils ont ensuite décidé de créer "Harpographie" un autre site consacré à Alan Stivell.
on y trouve une série impressionnante d'informations et de documents en tous genres à propos d'Alan.
Inutile de préciser que je suis un "client" assidu de ce site réalisé par des passionnés
.

link

Les gens de "Tradschool' sont venus lire mon article "Instruments Irlandais" et m'ont fait des commentaires élogieux.
D'où un échange de liens avec ce site qui propose de stages pour apprendre à jouer divers instruments traditionnels.
Tradschool, c'est aussi un point de vente où on peut acheter de nombreux instruments de musique.

link

"Rainy Days" est à la fois un blog et une émission radio qui diffuse de la musique traditionnelle le dimanche  sur Radio Béton à Tours.
J'ai déjà reçu bon nombre de visites et de commentaires de l'animateur de ce blog.
Le programme de leurs émissions est vraiment très éclectique.
Pas de doute, ces gars-là s'y connaissent très bien !

link

Au fil du temps, je me suis fait une série d'amis "virtuels" sur le web.
Eux aussi sont des visiteurs réguliers de "musique-celtique.org".
Et je suis bien entendu "client" chez eux.



"Le Jardin du Conteur" (LJC).  Animé par "Faenor" (conteuse et musicienne) ce forum propose toute une série de contes et de légendes.
Chacun est libre de donner son avis et de présenter ses propres contes ou d'en créer de nouveaux.
Amateurs de Tradition et de Merveilleux, ce site est pour vous !

link

Un site splendide fait d'images, de photos, de montages et de créations diverses ayant trait à la mer et à la nature.
Des réalisations très colorées et pleine d'imagination.
Un site pour admirer et pour rêver.
Animé par Florence qui est à la fois bretonne et amatrice de celtique.
"OceanFlo" est une perle !

link

On rencontre des amateurs de musique celte dans toutes les tranches d'âge.
"Glorfinn" est étudiante et passionnée par cette musique depuis longtemps déjà.
Le blog qu'elle a réalisé est fantastique et je suis toujours étonné qu'une personne si jeune connaisse déjà tellement de choses dans ce domaine.
Ce site présente de nombreux artistes et est très branché sur l'actualité de cette musique qui évolue sans arrêt.
A visiter absolument !

link

Autre blog intéressant d'une habitante de la région de Lorient.
Un blog très varié avec de nombreuses jolies photos et des articles intéressants.
Des textes écrits avec beaucoup de sensibilité.
Avec bien sûr, des chapitres consacrés à la musique celtique et au Festival Interceltique.
"Cannelle56" ça vaut le détour !

link

En surfant, j'avais découvert un autre blog "L'avis de Julie" link  blog très branché réalisé par une autre étudiante.
Et dans ce blog, il y avait bien sûr de longs articles consacré à la musique irlandaise.
En répondant à mes commentaires, elle m'a parlé de...son père qui est à la fois guitariste professionnel et membre de deux groupes irlandais en Auvergne !
C'est donc ainsi que j'ai découvert Christophe Goudot et le groupe Foxy Devil que j'ai présenté dans ce blog.
Belle découverte car ces Auvergnats "pratiquent" très bien la musique de la verte Irlande.

Foxy Devil 
link


Je voulais aussi remercier chaleureusement les musiciens et chanteurs qui m'on fait l'honneur de venir lire mes articles.
Claude Besson bien sûr, qui a fort apprécié les trois" posts" que je lui ai consacrés et qui m'en a remercié par mail de façon très élogieuse.


A noter que Claude vient de sortir un nouvel album "Arbres" que l'on peut commander via son site.

link

Melaine Favennec, l'artiste aux mille facettes,qui m'a fait un très gentil commentaire à propos de l'article que j'avais fait à son sujet.


Il évoque aussi son dernier cd "Hé ho !"

link

Alain Carbonare, claviériste de Stivell en 1973, était venu lire mon article "Les Groupes d'Alan Stivell".
Il a bien apprécié et m'a donné des précisions sur la suite de sa carrière musicale (Wurtemberg Rock Fantasia...).


Michel Santangeli,Jean-Luc Hallereau,René Werneer,Gabriel Yacoub et Alain Carbonare

Il m'a aussi parlé de son activité de luthier (de renommée internationale).
Mon article est encore plus complet grace à lui.

link

J'avais vu Yann-Fanch Kemener en concert à Bouillon (dans les Ardennes Belges) et j'avais pu le rencontrer le lendemain.


Lui aussi est venu lire mon article et a décidé de le publier dans son site.
Depuis, nous sommes restés en contact.

link

Dernier musicien à ce jour à m'avoir contacté, Robert Le Gall. Il a aimé les articles consacrés à Youenn Le Berre et au groupe Gwendal.


Robert Le Gall est à l'avant-plan

Ce guitariste et violoniste surdoué a également joué avec Alan Stivell durant près de cinq ans.
Je vous en reparlerai bientôt mais vous pouvez dès à présent visiter son "My Space" pour écouter ses extraits musicaux. Et apprécier un musicien hors du commun qui ne se limite pas à la musique celtique mais excelle dans de nombreux styles.

link


Visiteurs anonymes ou connus, encore merci à vous tous qui avez été pour une grande part dans l'évolution et le développement de ce blog !
Et bien entendu j'ai en tête de nombreux autres projets pour ce site en 2009.
A bientôt
!


Petite vidéo d'un des groupes les plus "rassembleurs" de ces dernières années.
Avec une de mes chansons préférées de la bande à Dan Ar Braz
Partager cet article
Repost0
9 novembre 2008 7 09 /11 /novembre /2008 23:08
Quelques lignes à propos d'un instrument assez méconnu.


Issu du santûr perse cet instrument à cordes frappées par de petits marteaux (hammer) en bois porte divers noms en Europe.
Le hackbrett (en Allemagne) , le tympanon, le cymbalum ou le salterio.
L'appelation "hammered dulcimer" ne viendra qu' au XIXème siècle pour le distinguer du dulcimer aux cordes pincées.
Une caisse de résonnance en bois d'érable ou de cerisier et une quinzaine de chevalets soutenant 90 à 120 cordes en métal.
Le cordes sont frappées par les marteaux et les vibrations résonnent à travers la table d'harmonie.
Le son est cristallin et fait parfois penser à de la harpe.


Je connaissais le  "dulcimer" parce que Gabriel Yacoub en jouait avec Alan Stivell et Malicorne.
Jean-Louis Jossic des Tri Yann en joue également.
Plus tard, j'en ai entendu chez le groupe Ossian joué par le chanteur Billy Ross et bien sûr par Claude Besson qui
en est un interprète de grand talent.

Dans les année '90, j'ai eu l'occasion d'écouter du hackbrett joué par Gilles Hirsch avec le groupe Meghan.
J'avais été sous le charme de cet instrument au son si clair et aux possibilités étonnantes.
Méghan (un groupe belge) interprétait une musique celtique très intéressante.

Si non, je n'ai pas souvent lu l'appelation "hammered dulcimer" sur des disques celtiques avant de découvrir
ces vidéos sur You Tube.


Partager cet article
Repost0
14 août 2008 4 14 /08 /août /2008 12:39

25.000 visites déjà sur ce blog ! Un très grand merci à tous !



Pour fêter cela, quelques photos et un des textes qui m'a le plus marqué depuis que j'écoute de la musique celtique.

Steve Waring, chanteur américain arrivé en France à la fin des années '60 avait rencontré Alan Stivell à ses débuts.
Guitariste et excellent joueur de banjo, il jouera avec Alan sur l'album "Reflets".
Il continuera ensuite sa carrière de musicien folk tout en s'intéressant au jazz et avant de se lancer dans la chanson pour enfants.

Avec Alan, Steve Waring avait écrit une chanson : The Wind of Keltia

 



"You are a bark floating free in the harbour
  You are a phantom ship in high sea
  Rolling and pitching your way trough white water
  While slowly dawns the day.

Great sea is rising whispering freedom
Blown by the north wind its song is sure
Great sea is rising whispering freedom
Blown in the wind of Keltia.
(Breethe in the wind of Keltia)

You are a forest of faces of children
Born on the eath and weaned on the sea
Faces of granit and faces of angels
Hope carved wood and steel."




Traduction :

Tu es une barque à la dérive dans le port
Tu es un bateau fantôme au large
Balancé et malmené par l'écume de l'eau
Pendant que le jour se lève lentement.

Voici les grandes marées qui murmurent Liberté
Sifflé par le vent du nord, leur chant est fort
Voici les grandes marées qui murmurent Liberté
Dans le souffle du vent de Celtie.

Tu es une forêt de visages enfantins
Nés de la terre, nourris par la mer.
Des visages de granit, des visages d'anges
Espoir sculpté dans le bois et l'acier.

Voici les grandes marées...


Alan Stivell- Steve Waring (1971)

 

 


Voici en prime une autre version d'un grand admirateur d'Alan : Sylvanharp.

 

 


Et, tant qu'à faire...un nouveau vent de Celtie :


Loin de la Baie des Trépassés, loin de la pointe du Raz,
Loin des brumes du Connemara
Loin du Lac Lomond,
J'entend aussi souffler le vent de Celtie.

Un vent doux, un vent chaud
Un vent parfois puissant
Un vent chargé de notes,de belles mélodies
Un vent chargé d'images et de beaux paysages
Un vent parfois plaintif, un vent parfois rugueux
Chargé de pluie parfois
Et de ciels nuageux.

Mais je fais face au vent
Mais je respire ce vent
je m'imprègne de le lui
Et j'entend et j'écoute
Comme un air de whistle
Comme le son d'une flûte
Les cordes d'un bouzouki ou bien d'une guitare
Soudain l'accordéon et puis le violon
Commencent à jouer
Un air improvisé
Une chanson à danser
Au rythme bien martélé
Par des humains qui chantent
Des visages rieurs et la mousse des pintes.
Et soudain dans ce pub
On se met à danser et à danser encore
Au son des cornemuses
Au son des violons...

En même temps des images
Me viennent à l'esprit
Des falaises grandioses
Des campagnes profondes tracées de chemins creux.
Des lichens, des rivières
De petites cascades
Et puis la mer partout
Des vagues et des rochers
Qui redessinent sans cesse des côtes envoûtantes.

Non je ne rêve pas
Tout ça est bien réel

Toutes ces choses superbes
Ces émotions sublimes
Et tout mon ressenti
Au long de ces années
C'est au Vent de Celtie
A lui que je le dois
The Wind of Keltia



Rakaniac 14/08/08

Partager cet article
Repost0
1 février 2008 5 01 /02 /février /2008 21:20
Fraternité en héritage


 

Au début des années 80, le flûtiste Frankie Kennedy rencontre la violoniste et chanteuse Mairead Ni Mahaonaigh.

Cette rencontre débouchera à la fois sur une histoire d’amour et une fructueuse collaboration musicale.

Jouant d’abord en duo le jeune couple s’associera bientôt avec d’autres musiciens pour former la groupe Altan en 1983.

Avec Altan, Dermott Byrne,Ciaran Toutish, Ciaran Curran, Mark Kelly et Daithi Sproule ne vont pas tarder à se hisser au sommet de la scène irlandaise.

Tant ce groupe est bon aussi bien dans le domaine instrumental que dans les chansons où la douce et jolie voix de Mairead fait merveille.

Atteint par le cancer, Frankie Kennedy décède hélas en 1994.

Mairaid et les autres décident de continuer mais sans que ce musicien soit remplacé.

 

Dan Ar Braz, alors membre de l’Héritage des Celtes, lui a rendu hommage en écrivant cette chanson.

En voici un extrait :

Left in Peace

A silent sea round Inishfree bay

Lay the salty road you’re bound to take

A mighty blue sky clears on Bun beg

As all your friends get heads down and pray...

 

...may we give our lies a chance to wash away the pain

But nerver forget

You’re still around us

And so you’re bound to stay for long

So long and farewell.

 

Traduction (toute la chanson):

Left in peace   (laissés en paix)

 

Une mer silencieuse autour d’Inishfree bay

Déroule la route de sel que tu vas prendre.

Un magnifique ciel bleu éclaire Bun Beg

Alors que tous tes amis ont la tête basse et prient.

Il n’y a aucune inquiétude, aucun signe de peur

Et ansi demeurera

Juste le bruit de l’au revoir

Et le chuchotement des larmes retenues

Au plus profond de nos yeux.

Laissées la volonté et les pensées

Que nous sèmerons ici et là sur la route.

Laissés en paix les troubles et les doutes

Et les mauvaises directions que tu as pu prendre.

Puisses-tu te reposer et nous guider quand nous dérivons au loin.

Assaillis par les changements

Maintenant nous avons installé l’attente

La distance entre toi et nous

Notre convalesence.

Laissés et joués les airs et les chansons

Que nous partagerons maintenant en héritage.

Laissés les rires, les larmes que nous retenons

Dans un pays sans peurs, sans âge.

Puisse-t-on donner une chance à nos vies d’être lavées de la peine

Mais de ne jamais oublier

Que tu es toujours ici près de nous

Et pour longtemps

Au revoir et adieu.

 

 

 

Sur scène, Dan ar Braz présentait cette chanson comme une chanson de mémoire mais aussi une chanson d’espoir.

 

 

Au-delà de ce texte très humain, « Left in Peace » c’est également une superbe mélodie chantée par la voix magnifique de Karen Matheson.

Et interprétée par une série de musiciens de haut vol.

Car pour constituer cet « Héritage » Dan Ar Braz a recruté la crème des musiciens « celtes ».

Carlos Nunez le cornemusier venu de Galice, les chanteurs bretons Gilles Servat et

 Yann-Fanch Kemener, la chanteuse galloise Elaine Morgan, Donald Shaw d’Ecosse, l’Irlandais Donal Lunny, Ronan le Bars aux pipes... et bien entendu le bagag Kemper.

Tout ce beau monde sur scène ça déménageait !

L’Héritage des Celtes, était un ensemble aux sonorités très variées, aux couleurs musicales parfois brillantes, parfois intimistes.

Particulièrement dans «  Left in Peace » où le morceau d’abord interprèté de façon très douce par Karen est petit à petit repris par toute une série d’instruments au fil des couplets.

Pour se terminer en apotéose quand le bagad Kemper reprend en force avec bombardes et cornemuses.

Un grand moment !

 

 

« Left in Peace » vraiment un bel hommage et une grande chanson celtique !


nti_bug_fck
Partager cet article
Repost0
15 septembre 2007 6 15 /09 /septembre /2007 20:38
Triptyque celtique


Grand merci aux 10.000 visiteurs déjà venus sur ce site !

Pour vous remercier rien de tel que de faire la fête en plongeant dans diverses ambiances celtes.
Trois groupes et trois régions celtes qui me tiennent à coeur.

L'Irlande bien sûr avec un très vieux groupe qui fut fondé en 1962...les Dubliners.

dublin1.jpg

Au même titre que les Chieftains, les Dubliners sont des pionniers de la musique irlandaise contemporaire.
Avec leur musique instrumentale, les Chieftains représentent (du moins au début) plutôt le côté gaélique de la musique irlandaise.
Les Dubliners au contraire jouent une musique plus représentative de la côte Est de l'Irlande.
C'est à dire au caractère plus anglo-saxon.

Répertoire composé principalement de chansons entraînantes, de musiques de pub.
Barney Mckenna (banjo), Ronnie Drew (chant et guitare), Ciaran Bourke (whistle et guitare), Luke Kelly (chant et banjo) et John Sheahan (fiddle et whistle) s'y entendent pour mettre de l'ambiance.
Depuis les années, ils ont accumulé les succès (Whiskey in the jar, Dirty Old town, The Wild Rover...) en se taillant une réputation internationale.
45 ans (!) plus tard, Barney McKenna et John Sheahan sont toujours là.
Si le groupe a évolué au fil des ans et que certains membres ne sont plus là, les Dubliners ont gardé intacte leur capacité à enflammer leur public.
Même si on ne comprend pas grand chose à ce qu'ils disent, les chansons des Dubliners donnent une irrésistible envie de chanter.
Donc avant tout des chanteurs, même s'ils sont aussi capables de très bien interprèter de la musique instrumentale (Mason's apron, Farewell to Ireland...) avec des virtuoses comme Barney ou John.

Les voici au mieux de leur forme dans une chanson qui donne soif !



En Bretagne, ce n'est pas triste non plus !

Depuis des décennies, les "festou noz" ont été remis au goût du jour.
Un fest noz (fête de nuit), c'est principalement des chansons et des musiques à danser.
Il y a toute une série de groupe dont les chanteurs se répondent en chantant en "kan ha diskan" (chant et déchant).
Ces groupes interprètent des danses traditionnelles aux rythmes bien "martelés" de gavottes, dans Fisel, dans Plinn ou An dro.
A partir des années '70, des groupes pionniers comme les Diaouled Ar Menez ou les
Sonerien Du ont fait danser des milliers de jeunes au son des bombardes, binious et autres accordéons.
Toute une série de musiciens bretons comme les frères Molard se sont engoufrés dans ce mouvement ainsi que des chanteurs traditionnels comme Erik Marchand (Gwerz) ou Yann-Fanch Kemener.
Un grand nombre de groupes comme Karma, Skolvan, Skeduz, Follenn...se sont chargés de perpétuer la tradition des airs à danser avec un certain succès.

are1.jpg

Formé fin des années '80 "Ar Re Youank" (Les jeunes) est de ceux-là.
Une bande de jeunes surdoués qui n'allait pas tarder à se faire désigner comme les dignes successeurs "Diaouled ar Menez".
Gael Nicol (bombarde et biniou kozh), Stéphane De Vito (basse), Frédéric Guichen (accordéon diatonique) , Jean-Charles Guichen (guitare acoustique) et David Pasquet (bombarde) en plus de leurs grandes qualités musicales débordent d'enthousiame.
Et cet enthousiasme est communicatif puisqu'un très nombreux public s'est mis à apprécier
Ar Re Yaouank et à assister à leurs concerts.
Bon équilibre musical aussi entre la rythmique et les trois solistes qui s'en donnaient à coeur joie pour faire monter l'ambiance.

Jugez plutôt.



Au début des années '90, ils ont cependant décidé de se séparer.
David Pasquet a formé d'autres groupes et a tenté de multiples expériences en explorant d'autres horizons au delà de la musique bretonne.
Jean-Charles Guichen a enregistré avec d'autres guitaristes bretons comme Patrice Marzin ou Soïg Siberil.
Puis il a formé avec son frère Frédéric le Guichen Quartet avec lequel il a enregistré plusieurs disques.
Musiciens très versatiles, les frères Guichen sont sur de nombreux projets et ont déjà enregistré toute une série d'albums de grandes qualités.


Côté ambiance, l'Ecosse n'est pas en reste non plus.
Formé dans les années '80, Capercaillie est un des groupes les plus populaires de la musique traditionnnelle de ce pays.

caper1.jpg

Au départ, ce band avait des sonorités assez acoustiques.
Au fil du temps, Donald Shaw a troqué peu à peu son accordéon pour les sons électroniques de ses claviers. Batteries et percussions sont également plus présentes que dans les premiers disques.
Carpercaillie reste cependant fort enraciné dans la tradition écossaise et la culture gaélique en particulier.
Composé de musiciens de haut vol, (Donald Shaw, Charlie Mckerron (fiddle), Michael McGoldrick (flûtes), Ewen vernal (basses), Che Beresford (batterie), David Robertson (percussions), Manus Lunny (bouzouki)) Capercaillie doit aussi son immense succès à la splendide voix de la jolie Karen Matheson.
Karen, qui chante aussi bien en gaelique qu'en anglais utilise à merveille une voix à la fois puissante et claire.
Au même titre que son compagnon Donald Shaw, Dan Ar Braz et Donal Lunny l'ont embauchée dès 1993 pour apporter une touche écossaise à l'Héritage des Celtes.
Des chansons comme "Left in peace" ou "Language of Gaels" ont remporté un très grand succès auprès du public en partie grâce à la superbe interprétation de Karen.

Avec cette formidable chanteuse, Capercaille est paré pour n'importe quel répertoire.
Chansons tristes ou bien balancées, compositions ou traditionnels en gaélique.
L'extrait qui suit est un échantillon de "Mouth Music", c'est à dire une chanson dont les paroles sont principalement des onomatopées.




The Dubliners, Ar Re Yaouank, Capercaillie, trois groupes bien différents...trois belles ambiances celtes !
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Musique Celtique : ma Passion
  • : La musique celtique est ma Passion. Alan Stivell, Donal Lunny, Andy Irvine, Gilles Servat, Claude Besson, John Doyle, Christy Moore, Kevin Burke, Gabriel Yacoub, Tri Yann, Karan Casey, Tannahill Weavers, Dan Ar Braz, Ossian ,Silly Wizard,Capercaillie, Solas, Lunasa, Dervish, Altan, Old Blind Dogs,Fairport Convention, Clannad,The High Kings, Davy Spillane, Cormac Breatnach, John Mc Sherry, Michael Mc Goldrick, Tony MacManus, William Jackson, Phil Cunningham, Tim Edey, Steven Cooney, Liam O' Flynn, Julie Fowlis,Cécile Corbel, Gwenael Kerleo...
  • Contact

Traduction Google

Gadgets fourni par Google

Recherche

Contactez-moi

Si vous avez des questions,
mon mail est rakaniac@gmail.com
Je vous répondrai avec plaisir.


 

Me voici (à droite), ma fille (à gauche), et nos 2 labradors noirs : KI DU (chien noir en breton) & YEPA (princesse de l'hiver en indien)

 

 
Cliquez sur la harpe
pour revenir à l'accueil

Irish Festival

Irish Music Festival
Miltown Malbay 1991

  Autres photos dans
l'album Irlande 1991

 

  Si vous avez des questions,
contactez-moi : rakaniac@gmail.com

 Je vous répondrai avec plaisir.

 


Cliquez sur la harpe

pour revenir à l'accueil

Articles RÉCents

  • Ciara Mc Crickard
    J'ai découvert cette chanteuse parce qu'elle était invitée sur l'album "Idir" (rien à voir avec le chanteur) du groupe irlandais "At First Light". Tout d'abord quelques précisions à propos de ce nom. En 2001 Michael Mc Goldrick et John Mc Sherry (tous...
  • Araëlle
    Très belle découverte pour moi que ce duo Araëlle composé de deux jeunes françaises. Originaires du département de l'Ariège (près de Toulouse) Emmanuelle et Sarah Hameau font de la musique ensemble depuis qu'elles sont enfants. Leur mère écoutait de la...
  • Les albums de ma jeunesse (25) Runrig : Play Gaelic
    C'est en août 1984 que j'ai découvert ce groupe originaire de l'île de Skye en Ecosse. Ce jour-là FR3 diffusait une émission qui couvrait le Festival Interceltique de Lorient. A l'époque je n'avais pas de magnétoscope et j'avais donc enregistré le son...
  • Les albums de ma jeunesse (24) Dick Gaughan & Andy Irvine : Parallel Lines
    Toujours à la recherche de disques d'Andy Irvine, j'avais découvert ce trente-trois tours dans le catalogue de Green Linnet aux U.S.A. Après une tournée en Allemagne en 1980 Andy Irvine et Dick Gaughan s'étaient retrouvés pour des enregistrements en compagnie...
  • Les albums de ma jeunesse (23) Davy Spillane : Atlantic Bridge
    Né à Dublin en 1959, Davy Spillane encouragé par son père se met à l'apprentissage de l'uilleann pipe dès l'âge de douze ans et ce parallèlement à l'étude du tin whistle (qui est un instrument de base par lequel passent de très nombreux jeunes musiciens)....
  • Les albums de ma jeunesse (22) Andy M. Stewart & Manus Lunny : At it again
    Cette fois un mélange de musiques écossaises et irlandaises avec ce vinyle qui date de 1990 et qui sera un de mes derniers car un an plus tard je passais au format cd. Un duo donc entre le guitariste et joueur de bouzouki Manus Lunny et le chanteur écossais...
  • Les albums de ma jeunesse (21) : Andy Irvine & Paul Brady
    Dans la continuité de mes découvertes à retardement depuis le groupe Planxty (1985) je m'étais efforcé de me procurer tous les albums manquants à ma collection. J'ai donc trouvé (chez Green Linnet, USA) ce disque enregistré par Paul Brady et Andy Irvine...
  • Les albums de ma jeunesse (20) Kevin Burke & Micheal O' Domhnaill : Promenade
    J'avais déjà chroniqué deux fois ce duo mais je voulais y revenir dans cette série de LP qui ont marqué la fin de ma jeunesse. Ici on se retrouve fin des années '80 ou début des années '90 suite aux découvertes de 1985 à la Fnac de Bruxelles. J'avais...
  • Les albums de ma jeunesse (19) Christy Moore : Ordinary Man
    C'est à la Fnac (mais cette fois à Liège) que j'ai acheté ce vinyle fin des années '80. J'avais découvert Christy Moore quelques années plus tôt avec le groupe Planxty et j'avais directement aimé ce chanteur. Après la séparation de Planxty, Christy avait...
  • Les albums de ma jeunesse (18) : Stockton's Wing "Light in the Western Sky"
    C'est durant les années '80 que j'ai découvert les Stockton's Wing en achetant ce vinyle. Paru en 1982 "Light in the Western Sky" était déjà le troisième opus de ce groupe. Originaires de Ennis dans le Conté de Clare, Paul Roche (flûte & whistles), Kieran...