Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 12:43

 

 

pilar2

 

Je vous ai déjà parlé de Luc Pilartz, ce violoniste Verviétois surdoué.

Musicien traditionnel de haut vol dont la réputation a largement dépassé les frontières de la Belgique depuis très longtemps.

Egalement joueur de cornemuse, Luc a parcouru de long en large les musiques folk de Belgique et de l'ensemble de l'Europe et bien sûr aussi les musiques celtiques.

Tout comme Iain Matthews et Linde Nijland, il a choisi Dison pour présenter son nouveau spectacle "Celtic Attitude".

Une fois de plus, le Centre Culturel de Dison mais cette fois dans la toute nouvelle salle du complexe "Comédis".

 

"Celtic Attitude" une sorte de "fête à Luc Pilartz" avec un groupe à géométrie variable...parfois à quatre ou à six sur scène, parfois à onze !

Tout ce beau monde pour interpréter des airs venus de Roumanie, de Grèce, de Suède, du Canada mais surtout de la musique Irlandaise.

 

Ce 28 octobre 2013, Luc avait donc invité une partie de ses amis :

 

Bernard Zonderman à la guitare et au théorbe (sorte de grand luth avec deux jeux de cordes, je viens de vous en parler dans un article précédent : Ensemble Toss The Feathers ).

 

pilar9

 

Bernard est un musicien qui joue principalement de la musique Baroque ( on le retouve dans diverses formations) mais il a aussi joué avec Luc à diverses reprises sur scène et sur disque.

 

Adeline Ghilain joue de la flûte traversière.

 

pilar8

 

Elle a entre autre joué dans le projet "Violon Nomade" et elle fait partie de "La bande à Pilartz".

 

 

Toon Van Mierlo (uilleann pipe et whistles) est un musicien Flamand qui joue de nombreux instruments et qui a

 

pilar10

 

fait partie de groupes comme "Naragonia", "Embrun" et "Fluxus".

 

Vincent Noiret, à la contrebasse et à la basse.

Musicien réputé, il joue dans de nombreux styles et a collaboré à de nombreux projets musicaux.

 

pilar6

 

Il a aussi fait partie de la Bande à Pilartz.

 

Idem pour le percussionniste Stephan Pougin aussi dans la "Bande". Qui lui aussi a joué dans divers styles musicaux.

 

pilar7

 

Stephan Pougin faisait déjà partie du groupe trad. "Panta Rhei" créé par le saxophoniste Steve Houben en 1984.

 

Vieux complice de Luc Pliartz, l'accordéoniste Didier Laloy dont on ne compte plus les collaborations :

Panta Rhei, Garam Masala, Urban Trad, Trio Trad (avec Luc et la violoniste Aurélie Dorzée), S-Tres...

 

pilar4

 

Didier est un tout grand,  rompu à toutes les musiques tradtionnelles et qui a également fait du jazz et accompagné dans la chanson Française.

 

Autre vieux complice : le chanteur belgo-irlandais Perry Rose.

Perry avait déjà démarré sa carrière en 1983 avec un premier 45 tours.

Perry Rose est très connu en Belgique comme chanteur folk-rock qui interprète ses propres compositions.

Il chante en anglais et la plus grande partie de son répertoire n'a rien à voir avec la musique traditionnelle même si l'Irlande est une de ses sources d'inspirations.

 

pilar5

 

Parrallèlement Perry adore cependant s'entourer de musiciens folk pour interprèter ses chansons sur scène mais aussi pour faire du folk irlandais.

Il y a donc très longtemps qu'il collabore avec Luc Pilartz, Didier Laloy et Aurélie Dorzée.

A ce moment, il démontre ses talents de guitarise et de joueur de bodhran (tambourin irlandais).

 

Enfin, autres invités, les membres du groupe Faran Flad.

Faran Flad est un groupe Flamand dans lequel joue aussi Luc Pilartz.

 

pilar11

                         Erwin LIbbrecht   -   Heather Grabham   -   Jan Debrabandere   -   Luc Pliartz

 

Leur répertoire est basé sur le folk anglais et irlandais avec des reprises des chansons de Steeleye Span et du groupe Planxty ainsi que de nombreux instrumentaux.

Faran Flad avec Luc au violon, Heather Grabham (chant, whistle), Erwin Libbrecht (bouzouki, guitare,vocaux) et Jan Debrabandere (guitare et chant).

 

 

Donc pas moins de dix musiciens très talentueux pour accompagner "l'homme au chapeau" (mais qui ce soir-là n'en portait pas).

 

"Celtic Attitude", un spectacle de haut vol.

A l'exception de quelques airs venus d'autres régions de l'Europe, principalement des standards de la musique irlandaise chantés ou joués avec une étonante maîtrise.

Des titres des Dubliners, de Planxty, Patrick Street, Bothy Band...il y en avait pour tous les goûts, dans tous les styles.

Des reels, des jigs, des airs plus lents, des chansons rythmées ou des ballades...jouées à quatre, cinq, six ou à onze sur scène.

Une succession d'ambiances différentes,variées comme les couleurs de l'Automne.

Luc Pilartz étant parfois soliste ou accompagnateur de Perry Rose, Heather Grabham ou Jan Debrabandere.

Avec des solos de Toon Van Mierlo à l'uileann pipe, les flûtes de Adeline Ghilain et Heather Grabham, les belles sonorités du bouzouki de Erwin Libbrecht et l'incroyable accrodéon de Didier Laloy.

Perry Rose y alla même d'un solo de bodhran, bien relayé par les percussions de Stephan Pougin.

Vincent Noiret prouva une fois de plus qu'il était un terrible bassiste quand à Bernard Zonderman, il en étonna plus d'un par sa manière "d'apprivoiser" le théorbe qui est un instrument assez déconcertant.

 

 

pilar3

 

Le public venu très nombreux pour cette "première" fut réellement conquis par la qualité de ce concert.

Un concert qui se déroula dans la bonne humeur du début à la fin.

Après une série de rappels, les onze musiciens ( le F.C. PIlartz ?) prirent congés de l'assemblée...pour la retrouver peu de temps après au bar pour une fin de soirée très conviviale.

 

 

Si "Celtic Attitude" débarque dans votre région...ne les manquez pas !

 

 

Cette fois je suis un peu embarassé pour les vidéos car ce spectacle étant tout neuf il n'y a pas encore de vidéo pour l'instant.

Vous pouvez toutefois vous inspirer des deux vidéos ci-dessous et imaginer que tous ces musiciens (plus quelques autres) jouent ensemble.

Bonne écoute !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

pilar1

 

 

Autres articles à propos de ces artistes :

Didier Laloy

Perry Rose, Luc Pilartz et Didier Laloy à Dison

Luc Pilartz and friends

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 11:45

"Time of illusions" est le nom d'un projet musical d'inspiration celtique.

 

time2

 

Originaire de Normandie, Romain Heusey est un jeune compositeur.

Il a commencé à apprendre la musique à l'âge de six ans.

 

Son instrument de base fut le piano, puis il passa tout naturellement aux claviers puis aux intruments électoniques et ordinateurs.

Il complète sa formation musicale en étant membre de divers groupes de pop-rock puis en découvrant le "metal symphonique".

 

time7

 

Très tôt, il va se mettre à composer, étant attiré par les musiques de films et les musiques des jeux vidéos.

Il aime par dessus tout mettre les images en musique.

Romain Heusey est également fort intéressé par l'Imaginaire (contes, légendes...).

 

Romain Heusey, collabore régulièrement avec Dominique Ostrov qui est une claviériste qui vit à Marseille.

 

time5

 

 

 

Il y a quelques mois, Romain Heusey décide de composer une musique à consonance celtique et  symphonique.

L'idée est de créer une légende musicale dans un univers à la fois ancien et fantastique.

Ruines, fôret mystérieuse, mondes parralèles sont des ingrédients visuels qui serviront de support aux musiques

de "Time of Illusions".

 

La premier titre s'intitule "Dreams of your past".

Une musique donc composée par Romain Heusey avec la collaboration de Dominique Ostrov qui a aussi écrit les paroles.

 

Pour le chant, Romain a choisi Jennifer le Corre qui réside en Bretagne.

 

time6

 

Jennifer Le Corre a déjà collaboré avec d'autres artistes sur des reprises ou des compositions originales.

Egalement guitariste, Jennifer a une voix à la fois douce et puissante qui colle parfaitement à ce style de musique un peu planante.

 

 

 

 

Dreams of your past

 

No way, just past
I'm not here
But i know
That you see
In your dreams
Why this sorrow
Dry your tears
I'm just a shadow
That haunts your dreams
I see in your eyes
So much pain
Now i see the light
A new way
I'm a whisper
In your nights
But i know
That you feel
In your mind
Let me fly 
And become
A dream of your past

 

 

"Dreams of your past", une musique avec des temps forts avec l'appui des claviers et des percussions,

et des temps plus intimistes avec le piano solo et des sonorités d'uilleann pipe.

J'aime bien la voix de Jennifer le Corre qui nous raconte le début d'une belle histoire.

Ce style de musique me fait un peu penser à Enya ou a des musiques de films commes celles d' Excalibur.

 

 

le titre suivant "Memories of Stones" est actuellement en préparation.

Un piano/voix qui va poursuivre cette légende musicale.

 

 

Lorsque toutes les musiques de "Time of Illusions" seront composées, Romain Heusey et ses amis comptent bien présenter ce spectacle sur scène.

 

time1

 

 

A suivre donc...

 

 

Pour d'autres infos : link

 

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 20:30

Toss The Feathers (en référence au titre d'un morceau irlandais) est un ensemble musical qui joue des musiques irlandaises et écossaises traditionnelles et anciennes.

Leur originalité est d'interpréter celles-ci uniquement avec des instruments anciens.

 

toss

 

 

Toss The Feathers (lancez les plumes) est un trio de musiciens aux influences musicales diverses.

Tina Chancey (violon renaissance et viole de gambe), Valérie Loomer (théorbe, guitare renaissance et cistre) , Dimitri Boekhoorn (harpes celtiques anciennes et flûtes irlandaises) nous proposent une musique à la fois subtile et pleine de légèreté.

 

Tina Chancey est Américaine.

 

toss3

 

De formation universitaire, elle a obtenu de nombreuses distinctions et est diplômée en musicologie.

Spécialiste des cordes frottées (vièle, viole, lyre, rebec, violon...) elle a exploré de nombreux univers musicaux (blues, jazz, musiques anciennes).

Elle a réalisé de nombreux enregistrments, produit de jeunes artistes et donne des cours d'improvisation.

 

Valérie Loomer est Américaine mais vit en France depuis 1984.

 

toss4

 

Spécialiste des cordes pincées, elle est diplômée du Shenandoah Conservatory (USA).

Elle étudie avec brio la pratique de divers instruments (luth, basso continuo, banjo, ukulele, guitare, cistre).

En France, elle a été membre de nombreux groupes dans des styles très variés (musiques anciennes, cajun, opéras baroques...).

Valérie est également mime et marionnetiste.

 

Dimitri Boekhoorn est Hollandais.

 

toss5

 

Enseignant universitaire, Dimitri joue de la musique ancienne, de la musique traditionnelle celtique et ses propres compositions.

Il joue sur diverses harpes celtiques anciennes et modernes. Des harpes cordées métal ou nylon.

Dimitri joue aussi des flûtes irlandaises.

En tant que soliste, Dimitri a participé à de nombreux festivals et donné des concerts dans divers pays d'Europe.

Avec le groupe "Amadis" il joue également de la musique médiévale.

Depuis qu'il réside en Bretagne, il enseigne au Cercle Celtique de Rennes.

 

 

A propos de leurs instruments :

 

Dans un de mes anciens articles Instruments irlandais je présente les tin-whistle et les low whistles.

Flûtes irlandaises en métal à six trous et de différentes tailles qui permettent de jouer dans toutes les tonalités.

A noter cependant que les flûtes jouées par Dimitri Boekhoorn sont principalement en bois.

Donc des instruments avec une sonorité plus feutrée.

 

toss13

 

Les harpes celtiques (qui avaient été re-popularisées par Alan Stivell au début des années '70) sont bien entendu très connues.

Il y a une grande variété de harpes classiques, celtiques ou d'origines diverses.

 

La taille, le nombre de cordes, la forme font que ces instruments peuvent avoir des sonorités assez variées.

De même, les cordes en boyau, en métal ou en nylon produisent des sons très différents.

 

toss12

 

La technique de jeu aussi : au Moyen-Age, de nombreux harpistes jouaient avec les ongles. De nos jours ils jouent avec la pulpe du doigt (donc avec les ongles taillés).

Autant de facteurs qui peuvent faire varier la sonorité des harpes.

 

La viole de gambe est un instrument qui date de la fin du VIème siècle.

Cet instrument à corde frottées est d'abord apparu en Espagne puis en Italie.

Le manche est garni de frettes (barettes pour les accords) et se joue avec un archet.

D'aspect, il ressemble au violoncelle mais il existe en plusieurs tailles différentes.

Une viole de gambe peut avoir 5, 6 ou 7 cordes.

"Gamba" signifie jambe (en Italien), en rapport avec le fait que l'instrument est tenu entre les jambes.

 

toss7

 

Jordi Savall (en Espagne) et Aldo Ripoche (avec Yann-Fanch Kemener) sont d'autres interprètes de la viole de gambe en musique celtique.

 

La guitare renaissance :

La Renaissance (au XVIème siècle) marque le début du développement de la musique instrumentale.

On commence à écrire des partitions pour le luth, la vihuela et la guitare renaissance.

Instrument avec une caisse de résonance en forme de 8 et à fond plat.

 

toss11

 

Plus petite que la guitare classique, elle est munie de quatre coeurs (2 cordes).

Ses possibilités plus limitées en font d'avantage un instrument d'accompagnement.

 

Le violon renaissance est également muni de cordes en boyau.

Son aspect extérieur est relativement proche de celui du violon contemporain.

 

toss8

 

 

Le théorbe :

Instrument à cordes pincées, le théorbe fut créé en Italie à la fin du XVIème siècle.

Il s'agit d'une sorte de luth de grande taille servant de basse pour l'accompagnement.

Le manche est assez large et sert de support à deux jeux de cordes.

 

toss10

 

Le "petit jeu" dans le registre du luth se compose de six doubles cordes. Elles sont attachées au premier chevillier (situé au milieu du manche).

Le "grand jeu" se compose de huit cordes simples attachées au second chevillier au dessus du manche.

Ces cordes sont plus longues et leur sonorité est donc plus grave.

 

Le cistre est apparu au XVème siècle.

Il s'agit d'un instrument à cordes pincées

Le cistre compte huit cordes. Sa forme est arrondie et son fond est plat.

 

toss9

 

Instrument d'accompagnement tout comme le mandole et le bouzouki.

Le cistre est très répandu en musique celtique tant en Bretagne qu'en Ecosse (cittern).

En Irlande par contre, on utilise plus souvent des bouzoukis.

 

 

 

J'ai eu la chance de pouvoir m'entretenir au téléphone avec Valérie Loomer.

Installée en France depuis longtemps, Valérie combine ses activités de musicienne, de mime et de marionetiste (Compagnie Beau Sauvage).

Lorsqu'elle était encore aux U.S.A. elle avait déjà eu l'occasion de rencontrer Tina Chancey qu'elle décrit comme une soliste remarquable.

Tina est capable de s'adapter à n'importe quel répertoire et de le jouer sans partition.

Les deux musiciennes avaient joué ensemble aux Etats Unis et sont restées très liées.


Valérie provient de la Côte Est des U.S.A. à proximité des montagnes Apalaches.

Elle raconte que dans ces régions l'influence de la musique traditionnelle irlandaise est très importante.

Et que de très nombreux musiciens continuent de pratiquer cette musique.

Pas étonnant donc que ,en plus de son goût pour les musiques anciennes, le registre celtique fasse partie de ses influences musicales.

 

Petit à petit est venue l'idée de jouer cette musique avec des instruments de l'époque où elles avaient été composées (XVIème, XVIIème siècle).

 

Les deux amies se sont retrouvées en France alors que Tina Chancey était en tournée en Europe.

De là l'idée de refaire de la musique ensemble et d'enrôler un musicien supplémentaire.

 

Au cours d'un festival, elles ont fait la connaissance de Dimitri Boekhoorn.

Et ce virtuose leur a communiqué avec ferveur sa passion pour le Celtique.

D'où l'idée de jouer de la musique irlandaise et écossaise.

C'est ainsi qu'est né l'ensemble Toss the Feathers.

 

 


 

 

En 2012, ils enregistrent leur cd "Féileacan" qui propose une musique à la frontière entre le répertoire traditionnel et ancien.

 

"Féileacan" (papillon en Gaélique) est un disque comprenant 16 titres issus de la musique irlandaise et écossaise. Certains titres sont des compositions du célèbre harpiste Turloch O' Carolan.

 

toss6

 

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous pouvez écouter un extrait de chaque morceau du cd.

  link

 

Mieux vaut cependant se procurer le disque pour apprécier pleinement le talent des musiciens de

Toss The Feathers.

 

Tina Chancey est vraiment une virtuose et c'est bien agréable d'entendre virevolter son archet sur les cordes de sa viole de gambe ou de son violon.

On entend très bien que Valérie Loomer est "rompue" depuis très longtemps à la manière d'accompagner la musique irlandaise.

Les autres instruments sont vraiment mis en valeur grâce à la richesse de ses accompagnements.

Tantôt soliste, tantôt accompagnateur, Dimitri Boekhoorn nous fait vibrer grâce à ses harpes et à ses flûtes qu'il joue avec beaucoup de maîtrise.

 

Chaque morceau est joué avec précision et  fidélité par rapport à la partition originale mais en même temps il y a une touche d'originalité au niveau des arrangements.

 

Dans ce disque, j'aime particulièrement les titres "The Butterfly, Poll ha' penny , Cloch na ceithre mhile,

Sean Ryan's...

 

 

Toss the Feathers...un très belle découverte.

 

 

Si ce groupe passe dans votre région, n'hésitez pas à aller les voir.

Pour d'autres infos et pour vous procurer ce cd : link

 

 

  toss2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 21:56

Le festival "Roches Celtiques" se déroulera du 5 au 7 juillet à Saint-Victor sur Loire (dans la région de

Saint-Etienne).

Créé en 1998 par une association de Saint-Genest Lerpt, il s''est sans cesse développé au fil des 15 dernières années.

Basé depuis 2009 aux Condamines sur le site "Natura 2000" ce festival a déjà accueilli plus de 120 concerts. Des groupes régionnaux, des groupes venus de diverses régions de France et de l'étranger.

Plusieurs grosses "pointures" de la musique celtique (Nolwenn Korbell, Soïg Siberil, Wig A Wag, Cecile Corbel, E.D.F., Brian Mc Combe, E.V.) se sont déjà produites sur les scènes des "Roches Celtiques".

 

Cette année encore, la région de Saint-Etienne va de nouveau vibrer au rythme des reels, gigues, an- dro et gavottes durant trois belles journées de juillet.

 

Vous pouvez consulter la programmation ici : link

 

 

 

Pas moins de huit groupes se produiront dans le cadre enchanteur de Saint Victor sur Loire.

Les festivaliers auront même l'occasion d'applaudir à deux reprises Emmy and You un groupe très plaisant que j'avais déjà présenté sur ce blog.

 

roches5

 

Jeune et talentueuse Lyonnaise, Emmy chante en anglais ses propres compositions.

 

 

 

 

Des chansons colorées par des sonorités irlandaises et pleines de fraîcheur.

Un groupe à découvrir ou à revoir absolument.

 

Rémo, quant à lui est un artiste peu banal.

Il présente un répertoire de chansons aux couleurs celtico-tziganes.

Des chansons réalistes avec aussi certaines sonorités électro.

Multi-instrumentiste (flûtes, guitare, accordéon, cornemuse, bouzouki, mandoline et chant), Rémo arpente les scènes musicales en France et à l'étranger depuis 2001.

 

roches1

 

Après avoir créé le groupe "Kaslane", il fait depuis plusieurs années une carrière en solo.

Sur scène, Rémo est accompagné de trois musiciens de la région de Saint-Etienne.

Déjà deux albums à leur actif. Des disques remplis de chansons actuelles, drôles ou grinçantes.

Sur scène Rémo transmet au public son énergie débordante.

 

 

Dans mon article Festival Celte en Gévaudan  je vous ai déjà présenté le groupe Mask ha Gazh.

Nul doute que ce groupe hyper-dynamique fera encore danser le public sur ses rythmes de ska et de rock celtique.

 

roches4

 

Autre groupe invité au festival : Les Naufragés.

Originaire de Montpellier, ce groupe au départ jouait des chansons populaires bretonnes mais sur un mode rock ou même punk. Certains les comparent d'ailleurs aux Pogues.

Des textes élaborés et poétiques au service d'une musique festive.

Guitare électrique, harmonica, batterie, accordéon, basse sont les instruments les plus utilisés par ce joyeux band.

A noter que Rémo (voir ci-dessus) est également membre de ce groupe.

Inactif depuis 2002, Les Naufragés se sont reformés ces dernières années pour le plus grand bonheur de leurs fans.

 

roches2

 

Cette année, les "Roches Celtiques" on invité en tête d'affiche le groupe SOLAS .

Attention ici, il s'agit d'un super groupe. Vraiment à ne pas manquer.

Créé par le multi-instrumentiste virtuose Seamus Egan, ce groupe irlando-américain joue une musique particulièrement entraînante.

Une musique très dense aussi tant il y a des instruments et des sonorités différentes.

Une nouvelle conception de la musique irlandaise.

Comme ils le disent eux-mêmes les musiciens de Solas sont issus de la "Next generation". C'est à dire avec des idées novatrices pour interprèter la musique de la verte Eirin.

En grande partie, cela reste du traditionnel ou c'est inspiré par la musique traditionnelle mais cela va plus loin.

 

roches6

 

Solas, c'est à la fois une chanteuse à la voix magnifique accompagnée par un accordéon, une guitare, un violon + Seamus Egan qui passe des whistles à la flûte ou au banjo ou à la guitare acoustique.

Et sur disques, d'autres musiciens viennent encore s'ajouter.

Ce band est un des meilleurs que je connaisse dans ceux de la nouvelle génération.

 

 

 

 

Le dimanche 7 juillet ou aura droit aussi au spectacle "Dilhad ha Korrol".

Fest-deiz (fête de jour) et costumes traditionnels.

Avec le concert du groupe Breton Kelenn qui vient du pays Bigouden.

 

roches9

 

Un groupe spécialisé dans les danses traditionnelles bretonnes.

Avec eux, dimanche après-midi, les Bretons de Lyon une association qui propose des défilés en costumes traditionnels et une grande variété de danses bretonnes.

 

 

Formé en 2009, le groupe Caladh Nua est un groupe purement Irlandais.

Eoin O'Meachair(banjo) , Paddy Tutty(fiddle) , Lisa Butler(fiddle),  Derek Morrissey( accordéon) , Colm O'Caoimh (guitare) , cinq jeunes musiciens qui interprètent le répertoire irlandais de façon classique.

 

roches7

 

Violoniste gauchère, Lisa Butler est également la chanteuse du groupe.

Un nouveau band vraiment très agréable à écouter.

 

 

 

 

 

Enfin pour clôturer ce festival, le concert du groupe "The Moorings".

Originaire d'Alsace, ce groupe a démarré en 2006.

Ici aussi des standards de la musique irlandaise mais revisités sur un mode punk-rock.

Batterie, basse, guitares électriques et...un violon sont les instruments au service d'une musique pleine d'énergie.

 

roches8

 

A partir de 2010, le groupe se lance dans les compositions qui viennent étoffer le répertoire traditionnel.

En 2011, ils ont enregistré un premier album : "Pints & Glory".

 

 

 

 

 

Un programme très varié donc pour ce festival des "Roches Celtiques"

qui propose en outre des animations diverses et un marché artisanal.

 

A noter enfin que le groupe "Claymor Clan" (trois joueurs de cornemuse et trois joueurs de tambours) ajouteront une "touche" écossaise en circulant à divers endroits du festival.

 

Pour d'autres infos : link

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 20:25

Ces 28 et 29 juin prochains se déroulera à Carmaux dans le Tarn le festival "A fleur de peau".

Pour ce dixième anniversaire, les organisateurs ont voulu une programmation 100% celtique.

 

 festivalfleur1

 

 

En tête d'affiche, le chanteur Breton Denez Prigent.

Né à Brest en 1966, Denez Prigent apprend d'abord en famille le chant traditionnel pratiqué dans le Léon en Bretagne.

 

festivalfleur2

 

Issu d'un milieu bilingue français-breton, la pratique de cette langue est donc une seconde nature pour le jeune Denez.

Une voix claire et haut percchée qui fait penser à celle d'Erik Marchand (du groupe Gwerz)

ou de Yann-Franch Kemener.

En 1982, il devient professionnel.

Spécialiste du "kan ha diskan" (chant et contre-chant) il aime particulièrement mélanger les instruments anciens aux instruments électroniques pour interprêter les traditionnels bretons.

Denez Prigent est également compositeur et ses gwerz (récits) abordent parfois des sujets graves (pollution, esclavage, infanticide) très éloignés des danses traditionnelles.

Ces dernières années, son répertoire dépasse d'ailleurs largement le cadre de la Bretagne et s'ouvre à d'autres musiques du monde.

 

 

 

 

 

Egalement à l'affiche le groupe Celkilt dont je vous ai parlé il y a peu dans News from the Web.

 

festivalfleur3

 

Nul doute que l'ambiance sera au rendez-vous avec cette joyeuse bande.

 

 

Autres invités, le groupe Toss.

Il s'agit d'un duo composé de Jacques Tribuiani (cistre, flûte, chant) et de Tony Canton (violon).

Jacques fonda le le groupe "Ardagh" et fut également membre du groupe "Pain d'Epices".

Ses multiples voyages en Irlande lui permirent de s'imprégner de la pratique de la musique irlandaise.

Tony lui fonda autrefois en région lyonnaise le groupe "Tonynara" qui fut un excellent groupe de musique irlandaise.

Plus tard, ses nombreux périples lui permirent de rencontrer de d'autres musiciens, de faire de beaucoup de concerts et d'être invité sur pas mal de disques.

Il fut aussi membre de "Pain d'Epices".

 

festivalfleur4

 

La musique de Toss est assez surprenante.

Des airs et des chants traditionnels irlandais mais avec une interprétation très particulière.

Parfois le violon de Tony a des sonorités classiques ou jazz, parfois le chant de Jacques se fait mélancolique.

Deux musiciens qui s'entendent et se complètent à merveille et qui ont une manière très originale d'explorer le répertoire irlandais.

A noter que sur scène, ils sont, par moment, accompagnés par un couple de danseurs irlandais.

 

 

 

 

 

 

Libertalia sera là aussi le 28/06.

Le nom du ce groupe en référence à une colonie libertaire fondée par des pirates sur l'île de Madagascar.

Basé en Midi-Pyrénées, Libertalia est donc un groupe de "flibustiers" qui revisitent cette légende dans un style folk-celtique.

 

festivalfleur5

 

Guitare, cornemuse, whistles, percussions, chants, accordéon au service d'une musique très enthousiaste qui mettra à coup sûr une belle ambiance et incitera à la danse.

 

 

 

 

 

 

Le 29/06, autre temps fort de ce festival le groupe Plantec venu en droite ligne de Bretagne.

Depuis 2002, Yannick Plantec (guitares) et Odran Plantec (bombardes) sont présents sur les scènes bretonnes.

 

festivalfleur6

 

Leurs aspirations musicales tendent à la fois vers la musique traditionnelle, vers le rock et vers la musique électronique.

Au fil des années, les frères Plantec vont incoporer d'autres instruments dans leur musique comme la basse, la batterie, la harpe et bien entendu la programmation des claviers qui donne une rythmique techno à leur musique.

Après avoir enregisté 7 albums et donné un très grand nombre de concerts, Plantec est solidement installé dans la musique bretonne depuis plus de dix ans.

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, le 29/06 après le concert de Plantec, un grand fest-noz clôturera ce festival.

Une grande "fête de nuit" qui sera animée par le Bagad "Bro Tolosa" (de Toulouse) et le Cercle Breizh en Oc.

Nul doute que la nuit risque d'être longue.

 

 

 

 

 

 

 

+ animations diverses durant toute la semaine.

Pour d'autres infos : link

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 21:45

Petit rappel à propos d'un duo déjà évoqué dans ce blog.

 

grainne4

 

Grainne Hambly et William Jackson, deux maîtres de la harpe celtique.

 

 

 

 

 

Originaire du Comté de Mayo à l'ouest de l'Irlande, Grainne Hambly est une harpiste de renommée internationale. Elle enseigne également cet instrument depuis de nombreuses années.

Dès le plus jeune âge, Grainne s'initia à la musique irlandaise d'abord en apprenant le tin-whistle.

Elle se mit ensuite à l'apprentissage du concertina puis découvrit la harpe qui allait devenir son instrument de prédilection.

Plus tard, elle réussit brillament des études de musicologie à Belfast, s'illustrant dans des recherches sur la musique des harpes au XVIII ème siècle.

 

Depuis qu'elle est professionnelle, Grainne Hambly joue en solo et a fait de nombreux concerts tant aux U.S.A. qu'au Brésil et dans divers pays d'Europe (Allemagne, Suisse, Italie) ainsi qu'au Japon.

 

Son talent est unanimement reconnu et le public admire la qualité de son interprétation à la fois pleine de sensibilité et de rythme.

A ce jour, Grainne a déjà enregistré trois albums solo dans lesquels elle revisite de nombreux airs traditionnels irlandais. 

 

grainne3

 

Au milieu des années 2000, Grainne fait la rencontre du harpiste écossais William Jackson.

Très vite, l'idée d'une collaboration musicale va rapidement leur venir à l'esprit.

 

Je vous ai déjà parlé de William Jackson à diverses reprises :

William Jackson (part 1)

William Jackson (part 2)

William Jackson (part 3)

Frères Celtes (2)

 

Virtuose de la harpe et compositeur très imaginatif, William (Billy) Jackson est à la fois connu pour avoir formé le groupe Ossian en 1976 et pour avoir composé et enregistré de nombreuses suites instrumentales.

Il est également musico-thérapeute.

 

  grainne5

 

Ses compositions sont dans la lignée de ce que faisait le groupe Ossian, c'est à dire dans un style principalement acoustique et avec des passerelles vers la musique classique.

En plus de la harpe, William Jackson joue aussi des whistles et du sistre.

Dans ses disques, il aime s'entourer de sonorités de guitares, flûtes, violons ou parfois d'une formation classique.

Sa musique est fortement inspirée de la musique écossaise mais aussi de la musique irlandaise car il séjourna régulièrement en Irlande durant son enfance lorsqu'il rendait visite à ses grand-parents.

 

 

Cela fait donc à présent plusieurs années que Grainne Hambly et William Jackson se produisent en duo en plus de leurs carrières respectives.

En 2009, ils enregistrent d'ailleurs un cd où ils explorent le répertoire écossais et irlandais ; cd où figurent aussi certaines de leurs compositions.

 

grainne1

 

Deux musiciens qui se complètent à merveille dans une grande complicité musicale.

 

Une musique vraiment très apaisante.

 

 

 

 

Et une petite dernière pour la route...

Avec même à la fin un peu de musique bretonne.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 21:32

Quelques infos récentes à propos d'artistes qui me contactent via ce blog.

 

 

Le nouveau cd de Melaine Favennec :"Emoi des mots".

 

news1

 

J'avais déjà présenté Melaine Favennec il y a quelques années.

A la fois chanteur, guitariste et violoniste Mélaine entrecoupe sa carrière solo de prestations avec le trio

"E.D.F" (Patrick Ewenn, Gérard Delahaye et Mélaine Favennec) 

C'est toujours un plaisir d'évoquer la force poétique de Mélaine.

Dans ce nouveau disque, il a choisi de mettre en musique les textes de Max Jacob, le poète de Quimper.

 

news2

 

Des musiques épurées où Melaine s'accompagne uniquement à la guitare.

 

 

 

 

La presse est unanime pour souligner les qualités de cet album.

 

 

 

 

Avec la voix de Mélaine, le son de la guitare et les magnifiques poésies de Max Jacob teintées de grande sensibilité.

Un cd à découvrir et qui ne saurait que plaire quand on connait les qualités d'interprète de l'ami Mélaine.

Pour plus d'infos : link

 

 

 

 

Dans un tout autre style, le groupe "Celkilt".

 

news7

 

Déjà plus d'une centaine de concerts à l'actif de ce goupe qui existe depuis mars 2011.

Les cinq musiciens portent tous un pseudo à consonance écossaise : Rem's MacGround (batterie, bodhran, chant), Dirk MacWater (basse, harmonica,banjo,chant), Ttou Mac Fire (guitare, bouzouki,chant),

Loïc Mac Wind (cornemuse, whsitle, flûte traversière,basse, chant) et Ella Mac Five (qui a remplacé Erine) au violon et au chant.

Celkilt vient de sortir son troisième album "Everyday St.Patrick's day".

 

news6

 

De l'énergie à revendre pour ce groupe on ne peut plus festif.

Cornemuse, whistle, violon qui se mélangent aux basse, batterie et guitare électrique.

Cela déménage et dans leurs concerts, ils ont l'art de mettre l'ambiance et de faire participer le public.

En plus leurs clips-vidéos sont remplis d'humour et d'enthousiasme.

 

 

 

 

Si ce groupe passe dans votre région, ne les ratez pas...délires garantis.

Pour d'autres infos : link

 

 

 

 

Autrefois, je vous avais aussi présenté le groupe  Foxy Devil un groupe basé en Auvergne et qui fait de la musique irlandaise.

 

news9

 

Christophe Goudot, leur leader est un guitariste qui joua autrefois avec des musiciens Irlandais.

Une fois rentré en France, il se consacra tout au long de sa carrière à de multiples projets dans de nombreuses directions musicales.

Et bien sûr aussi dans le folk irlandais avec ce groupe qui joue de manière très professionnelle.

 

"Lowlands" est le titre de leur deuxième cd.

 

new10

 

Vous pouvez en écouter des extraits sur leur site : link

Fabien Guiloineau est au bouzouki, John Delorme au violon, Guy Vesvre à l'accordéon diatonique et Christophe Goudot au chant et à la guitare.

En général, quand un groupe "étranger" joue de la musique irlandaise, on endend qu'il ne s'agit pas de musiciens Irlandais, chez Foxy Devil, cela ne s'entend pas.

 

 

 

link

 

 

 

 

Ensuite un trio Britannique, un Ecossais, un Anglais et un Gallois.

Trois musiciens professionnels qui jouent et habitent en France.

Is ont à présent formé un groupe qui s'appelle "The Rogues".

 

news3

 

Mike Carley était le guitariste d'un groupe punk les "Têtes raides" puis fera partie d'un groupe de musique trad. les "Diggers" avant de chanter et de jouer dans les pubs à travers l'Europe.

Chris Powel est un terrible joueur d'harmonica qui a fait du blues, de la musique cajun ou du old time.

En France, il a fait partie des "Lonesome Wally".

Dozy Cooper lui est le batteur du trio. Auparavant, il a enregistré et tourné avec de nombreux groupes.

 

Leur musique est un mélange de blues et de folk avec des influences celtiques.

Une interprétation pour le moins originale.

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, le groupe Caliorne qui est aussi pour moi une belle découverte.

 

news5

 

Formé en 2005, Caliorne est un groupe rock qui explore la musique celtique.

Ses influences sont multiples : rock, métal, jazz, musique trad., funk, blues...en raison du passé musical de ses membres.

Daniel (batterie), Kevin (guitare électrique), François (cornemuses, veuzes,binious), Hughes (guitare 12 cordes, chant), Olivier (claviers, bombardes, flûtes) et Patrick (basse) sont tous passés par divers groupes avant d'atterir dans Caliorne.

Le répertoire de Caliorne est fait principalement de compositions et de certaines reprises de morceaux d'Alan Stivell, Dan Ar Braz ou Armens.

En les écoutant, c'est vrai qu'ils me font par moment penser à Dan Ar Braz ou aux Sonerien Du.

Des musiques à danser donc mais où les musiciens s'expriment d'avantage par des solos que chez les Sonerien Du.

 

 

 

 

Une démarche rock celtique-jazzy qui rappelle aussi celle du groupe Breton "Den" en 1989.

Et bien sûr un cd (Rock Noz Band) à découvrir également.

 

news4

 

C'est en tout cas très agréable à écouter.

Pour en savoir plus : link

 

 

 

 

Et pour terminer, un lien vers le dernier cd de Soïg Sibéril qui était sorti en 2012.

 

news12

 

Je vous avais présenté cet artiste dans Le onze de Bretagne (1)  consacré aux meilleurs guitaristes Bretons.

"Tamm ha tamm" est un double album anniversaire pour célébrer les 30 ans de scène de Soïg.

 

news11

 

Pour le découvrir, je vous invite à lire l'excellent article de Xavier Daniel sur "Culture et Celtie" un de mes sites "amis".

link

 

Et en prime une petite vidéo de ce guitariste hors normes.

 

 

 

 

 

Une fois de plus, celtique rime avec éclectique !

 

 

Partager cet article
Repost0
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 22:01

Ce samedi 16 mars 2013, le Centre Culturel de Dison et le F.E.L. organisaient la fête de la St.Patrick.

Saint Patrick, la fête des Irlandais et de tous les Celtes d'origine ou de coeur, la fête de la musique aussi.

Dison (près de Verviers) "chef lieu" de la musique celtique, c'est depuis quelques années devenu une tradition bien agréable.

Après avoir accueilli des groupes talentueux comme "Snakes in Exile", "Voyce", des musiciens d'exception comme Perry Rose, Didier Laloy, Luc Pilartz ou une "pointure" comme les "Tannahill Weavers", les organisateurs avaient choisi cette fois de nous faire découvrir "Yer a mad".

 

  yeram2

 

Yer a mad qui signifie "à votre santé" en Breton est un groupe Belge originaire de Fernelmont en région Namuroise.

La "préhistoire" de ce groupe démarre déjà en 1993 quand Denis Vellande (guitariste) et Philippe Hérion (chanteur) font des animations musicales dans les mouvements de jeunesse.

Ensuite d'autres musiciens comme le flûtiste Georges Lognay et le violoniste Vincent Mossiat vont les rejoindre pour d'abord jouer un répertoire traditionnel.

En 1999, la flûtiste Véronique Legrain rejoint cette joyeuse bande qui travaille alors sur un spectacle de musique celtique. Elle propose alors "Yer a mad" comme nom pour le groupe.

A partir de ce moment, Yer a mad va, petit à petit, se structurer et se faire connaître au travers de fêtes médiévales et des concerts de plus en plus nombreux en Wallonie.

Avec des années phares comme en 2004 avec l'enregistrement de 5 premiers titres et puis en 2009, enregistrement de 6 autres morceaux afin de réaliser un premier cd qui verra le jour en 2010.

Au fil des années, un certain nombre de musiciens ont quitté ou sont arrivés dans le groupe.

 

A présent, en 2013 et suite à la triste disparition de Denis Vellande (qui était à la fois guitariste et batteur), Yer a mad se compose de neuf musiciens.

A Dison, sur scène de gauche à droite, Etienne Surkol à la basse, Camille Matthews au violon, Fred Hamelers (cornemuse et vocaux), Pierre Renson (percussions et bodhran), Philippe Hérion (chant), Véronique Legrain (flûte traversière et vocaux), André Tilman (guitare acoustique) et Aurélie Bottriaux (chant).

Ce qui fait huit me direz-vous mais il y a encore un autre violoniste qui n'était pas présent samedi soir.

Particularité, ce violoniste s'appelle Lorcan Fahy, un Irlandais qui vit en Belgique et qui n'est autre que le fils de Kieran Fahy du groupe "Shantalla" (un groupe Irlandais basé en Belgique).

 

yeram3

                                Etienne, Camille, Fred, Pierre, Philippe, Véronique et André 

 

Sur scène, Yer A Mad est très sympathique et la bonne humeur du groupe est très communicative.

Fred Hamelers présente les chansons avec humour ce qui plait beaucoup au public.

J'ai bien aimé le jeu de violon de la jeune Camille Matthews et je trouvais que Etienne Surkol donnait beaucoup de profondeur musicale avec sa basse.

 

yeram4

Etienne et Camille

 

Les autres musiciens sont également très valables mais j'ai d'abord été frappé par les qualités vocales de Yer a mad.

Il faut dire que leur répertoire est basé à la fois sur des "standards" de la musique irlandaise et sur le répertoire des Tri Yann dans lequel ils puisent abondamment.

Philippe Hérion a une voix qui convient très bien à ces chansons et il est bien entouré par Fred, Véronique, Aurélie , André et Pierre dont les voix s'harmonisent de superbe manière.

 

yeram5

                                            Pierre, Philippe et Véronique 

 

J'ai vraiment apprécié des titres comme "Dans la lune au fond de l'eau", "Le Renard", "La ville que j'ai tant aimée", "Les filles des Forges" (toutes de Tri Yann).

Aussi la reprise de "Marie- Jeanne, Gabrielle" (de Louis Capart) ou celle de "Mull of Kintyre" (de Paul Mc Cartney).

Et bien sûr d'autres chansons qui donnent soif (Guiness et St.Patrick obligent) comme les classiques "Spanih Lady" ou "The Wild Rover".

 

yeram6

                                Etienne, Camille,Fred, Pierre, Philippe, Véronique, André et Aurélie

 

Après les rappels (La Jument de Michao, Tri Martolod...) Yer A mad prit congé de l'assemblée en nous promettant de nous retrouver...au bar.

Et il tinrent leur promesse !

 

J'ai eu l'occasion d'un peu m'entretenir avec Etienne Surkol qui me disait que malgré les différences d'âge et

la provenance d'horizons musicaux divers, ce qui unissait le groupe c'était cette passion pour le celtique.

Une musique qui comme il le disait "prend aux tripes".

Lui aussi se disait très marqué par la disparition de leur "capitaine" Denis Vellande.

Sa mémoire leur donne à tous l'énergie et l'envie de continuer.

 

Dans la foulée et pour prolonger ce bon moment, j'ai aussi acheté leur cd "Par une belle nuit d'orage" que je vous recommande.

Outre les titres déjà cités, il y a "Le jardinier du couvent" qui fut popularisée par Malicorne fin des années '70 (la version de Yer a mad est assez différente) et aussi "Pelot d'Hingeon" qui est la reprise de Pelot d'Hennebont ( célèbre chanson de Tri Yann) avec certaines paroles "régionalisées".

 

yeram7

Philippe,  Véronique et André

 

 

Merci beaucoup pour ce beau concert

Santé les filles !

Santé les gars !

 

yeram1

 

 

Pour d'autres infos : http://www.yeramad.be/

 

 

 

 

En deuxième partie, il y avait un bal avec le groupe "Djoweux D'danses".

Musiques traditionnelles de Wallonie, de Bretagne d'Ecosse et d'Irlande.

Au son des cornemuses, vieille à roue, accordéon, bodhran, violons, guitares, low whistle...

avec une dame qui expliquait les pas de danses.

 

Des musiques qui enchantèrent les amateurs de gavottes, gigues et autres an dro.

Tandis que les non danseurs vénéraient ce bon vieux Saint Patrick en dégustant l'un ou l'autre jus de houblon.

 

Une soirée qui se termina assez tard...

 

 

Merci à Paul, Jacky et les autres pour cette belle organisation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 12:07

Pour bien démarrer l'an neuf, un petit bouquet de chants celtes comme je les aime.

Des chants que vous ne trouvrez pas dans les mis celts

et qui à défaut d'être univer celtes

en tout cas ne manquent pas de celte.

 

 

J'ai déjà évoqué les Ecossais de Capercaillie dans Language of Gaels

et  Ambiances celtes (The Dubliners - Ar Re Yaouank - Capercaillie) .

Ce groupe Ecossais fondé en 1984 par l'accordéoniste Donald Shaw et la chanteuse Karen Matheson joue une musique contemporaire.

 celt1

 

Musique où se mélangent instruments modernes et instruments acoustiques au service d'un répertoire orienté à la fois sur la musiqiue traditionnelle et sur les compositions.

Karen Matheson a une voix exceptionnelle et chante tant en gaélique qu'en anglais.

Elle et Donald ont aussi fait partie de l'Héritage des Celtes créé par Dan Ar Braz durant les années '90.

 

Michael McGoldrick (flûtes, pipes) Manus Lunny (bouzouki), Che Beresford (batterie) Charlie McKerron (fiddle), Ewan Vernal (basse), David Robertson (pecussions), Donald et Karen nous enchantent donc depuis presque 30 ans avec leur progressive-folk made in Scotland.

 

 

 

 

 

 

Incontournable Gilles Servat qui depuis tant d'années nous comble avec ses chansons à la fois poétiques et engagées.

 

celt2

 

Gilles a une forte personnalité, c'est peut-être lui qui se pose le plus en successeur de Glenmor (le barde Breton des années '60-70).

Gilles a une très belle voix à la fois grave et profonde, il chante en breton, en français et en anglais avec

la même conviction.

Egalement sculpteur, écrivain et néo-druide, Gilles est animé par une même passion dans tout ce qu'il entreprend.

Pacifique mais militant, Gilles chante sa Bretagne, la Celtie mais aussi des thèmes plus généraux, voire politiques mais toujours guidés par le respect de l'humain.

Depuis une vingtaine d'années, Gilles (qui fit également partie de l'Héritage des Celtes) teinte ses chansons d'orchestrations celtiques (Bagad, flûtes, accordéons, violons).

 

J'aime beaucoup les paroles de la chanson ci-dessous qui disent les chansons ne sont pas réservées aux chanteurs pros mais que nous avons tous des choses à dire.

 

 

 

 

 

 

"Nightnoise" est un groupe dont je n'avais pas encore parlé.

Au départ, il s'agit d'un duo formé par le guitariste irlandais Micheal O' Domhnaill (ex.Bothy Band) et le violoniste américain Billy Oskay.

 

celt5

 

A partir de 1983, ils commencent à interpréter un répertoire mêlant le celtique au jazz et à la musique

de chambre (car Billy Oskay est un musicien classique renommé).

Le duo compose de chansons et des intrumentaux qu'il enregistre dans un premier cd "Nightnoise" en 1984.

Trois ans plus tard, Triona Ni Domhnaill (la soeur de Micheal) vient les rejoindre avec ses claviers ainsi que le flûtiste américain Brian Dunning.

A quatre, le groupe élargit forcément ses orizons musicaux et enregistre 3 disques entre 1987 et 1990.

 

Après cela, Billy Oskay quitte le groupe et est remplacé par l'Ecossais Johnny Cunningham (ex. Silly Wizard) qui connait très bien les "Domhnaill" pour avoir joué avec eux dans le band "Relativity".

 

celt6

 

La musique de "Nightnoise" est parfois très rythmée, parfois planante avec de belles chansons inteprétées par Triona ou Micheal qui sont aussi les deux "rythmeurs" du groupe.

A côté de cela, il y a les performances des deux virtuoses que sont Brian à la fûte traversière et Billy (ou Johnny selon le cas) au violon.

Un jazz-folk de très haute qualité.

 

 

 

 

 

Très connue dans le domaine de la "world music" la chanteuse Canadienne Loreena McKennitt fait aussi partie des artistes que j'aime beaucoup.

 

celt3

 

Ici , on sort un peu du registre du celtique mais pas vraiment car la musique de Loreena s'inspire, en partie de thèmes irlandais.

A la fois harpiste, pianiste et accordéoniste, Loreena a une voix extraordinaire.

Une voix à la fois très puissante qui s'étend sur un très large registre, une voix qui selon les morceaux peut se faire aussi très douce.

Née en 1957 dans le Manitoba (Canada) d'une famille aux origines écossaise et irlandaise, Lorrena sera tout naturellement attirée par les musiques celtiques.

Loreena devient professionnelle à partir de 1981 et ses qualités exceptionneles de chanteuse, musicienne et compositrice lui valent une ascension fulgurante d'abord au niveau national puis mondial.

 

En 1985, elle crée sa propre maison de disques "Quilian Road" qui s'occupe aussi de la gestion de sa carrière.

Elle vend ses cd à des centaines de milliers d'exemplaires.

A ce jour, Loreena a déjà enregistré une bonne quizaine d'albums, plus composé une bonne dizaine de musiques de films.

Sa renommée l'a propulsée sur les scènes du monde entier.

Une très grande artiste.

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, un autre groupe que je n'avais pas encore présenté mais que j'aime vraiment bien : Dervish.

Formé en 1989, ce groupe joue dans la pure tradition de la musique irlandaise.

 

celt4

 

Articulé autour de Liam Kelly (flûte), Brian McDonagh (mandoline), Tom Morrow (fiddle), Michael Holmes (bouzouki), Shane Mitchell (accordéon) et Cathy Jordan (chant & bohran).

La pétillante Cathy Jordan est vraiment très dynamique sur scène.

Contrairement à la plupart des chanteuses irlandaises qui ont une voix assez haut perchée, Cathy a une voix plus grave mais avec tout de même un assez grand registre.

Chez Dervish, on retrouve les mêmes composantes que dans d'autres groupes irlandais c'est à dire une interprétation très rythmée et des accompagnements à la fois riches et variés.

Chansons soit envoûtantes, soit entraînantes et instrumentaux décoiffants sont au menu de chacun de leurs 11 albums que je vous recommande chaudement.

 

J'avais découvert cette chanson "Maire Mhor" avec le groupe De Dannan.

Je dois bien avouer que je suis fou de la version de Dervish.

"Maire Mhor" est une chanson d'amour traditionnelle en gaélique...à vos traducteurs.

 

 

 

 

Tá bean a'msa in Arainn Mhór
Is bean eile in Inis Bearachain
Ach mo ghrá i Maire Mhór
Is i an bhean is fearr ar fad acu

Is oró Mhaire Mhór
Is a Mhaire Mhór a dtiocfaidh tú? ...

 

traduction :

J'ai une femme à Aranmore

J'ai une autre femme sur l'île de Bearachain

mais mon amour c'est Maire Mhor

elle est la meilleure des femmes.

 

refrain :

Eh oh Maire Mhor

Eh oh Maire Mhor viendras-tu ? ...

 

 

 

Meilleurs voeux à tous pour 2013 !

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 21:20

Comme cadeau de Noël, quelques chants celtes qui font partie de mes préférés.

 

En Irlande, je n'ai jamais caché ma grande admiration pour Andy Irvine.

univercelt1

Musicien extraordinaire, Andy a une voix très particulière parfois un peu rugeuse, parfois très douce.

Sa manière de chanter est très expressive et sa voix fluctue des graves vers les aïgues de façon assez étonnante.

Fin des années '60, lorsque son compère Johnny Moynihan importe le bouzouki en Irlande, Andy adopte cet instrument et contribue de manière très importante à son expansion dans la musique irlandaise.

Andy a déjà une longue carrière derrière lui et a fait partie de divers groupes (Sweeney's Men, Planxty, Patrick Street, Mozaic) plus des albums en duo (Paul Brady, Dick Gaughan, Davy Spillane...) ainsi que des disques en solo.

Voici une chanson "My heart's tonight in Ireland" que j'aime beaucoup pour diverses raisons.

D'abord la musique et puis les paroles qui me rappelent tellement mon voyage en Irlande en 1991.

Nous avions visité le conté de Clare et logé à Quilty village voisin de Miltown Malbay dont Andy Parle dans sa chanson.

Chaque année à Miltown Malbay il y a en juillet un festival de musique irlandaise.

Musiciens amateurs et professionnels se retrouvent dans ce village et jouent dans les pubs ou dans les rues durant plusieurs jours (et nuits).

C'est assez fou et je rêve d'y retourner un jour.

Dans cette version de "My heart's to night" Andy a la chance d'être accompagné par son ami de toujours Donal Lunny.

Au lieu d'un musicien irlandais surdoué, on en a donc deux, plaisir doublé !

 

 

 

 

 

Je vous ai déjà parlé des Ecossais d' Old Blind Dogs  un terrible band tant au niveau vocal

qu'instrumental.

 

. univercelt2

 

En 1999, Buzzby McMillan (basse, vocaux, sistre), Jim Malcolm (guitare, vocaux), Jonny Hardie (fiddle, bouzouki, vocaux), Paul Jennings (percussions) et Rory Campbell (pipes, whistles) enregistrent l'album "The world's room".

univercelt3

 

Sur ce disque, il y a cette chanson "Edward" que j'aime vraiment beaucoup.

On ne comprend pas grand chose à cet anglais d'Ecosse car leur accent est assez prononcé et parce

qu'ils transforment certains mots.

Cependant la guitare basse et les percussions soutiennent très bien le chant et les voix sont très agréables à écouter.

 

 

 

Détour par la Bretagne à présent avec les Tri Yann.

En 1981, Jean-Louis Jossic, Jean-Paul Corbineau, Jean Chocun et leurs amis enregistrent l'abum

"An Heol a zo Glaz" (le soleil est vert).

 

univercelt4

 

Après tant d'années, ce disque reste un de mes préférés du groupe.

Une des grandes forces des Tri Yann a toujours été la qualité de leurs harmonisations vocales.

An heol a zo glaz est en partie un plaidoyer contre l'implantation d'une centrale nucléaire à Plogoff.

J'aime bien ce disque où guitares électriques et batteries cohabitent de façon très harmonieuse avec les flûtes, bombardes et autres psaltérions.

"Guerre,guerre, vente,vent" est (avec "Pelot d'Hennebont) ma chanson fétiche des tri Yann.

(Je continue à la chanter très régulièrement).

Une mélodie assez simple (l'accompagnement se fait sur quatre notes) mais un air très entraînant si bien interprété par les trois Jean de Nantes.

Ici une version live (je n'aime pas trop les photos mais).

 

 

 

 

 

Retour en Irlande pour une double chanson de ma chanteuse préférée :  Karan Casey

Ici aussi une voix très particulière, à la fois chaude et teintée d'émotion.

 

univercelt5

 

Karan fut durant plusieurs années la chanteuse de l'excellent groupe SOLAS

Ensuite elle démarra une carrière en solo et a déjà enregistré plusieurs cd.

Karan chante en anglais et aussi en gaélique.

Elle est à présent une des artiste les plus cotée sur la scène Irlandaise.

La première chanson "16 come next Sunday" fut popularisée par le "Bothy Band" dans les années '70.

La seconde "Aililiu Na Gamhna" est une chanson en Gaélique qui fait partie du répertoire de Solas.

Ici Karan Casey est accompagnée par "Buille" un duo composé par les frères Vallely , Caoimhin au piano et Niall au concertina.

Plus, comme par hasard, "papy" Lunny qui passait par là avec son bouzouki.

Savourez plutôt.

 

 

 

 

A tous, de très bonnes fêtes de fin d'années !

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Musique Celtique : ma Passion
  • : La musique celtique est ma Passion. Alan Stivell, Donal Lunny, Andy Irvine, Gilles Servat, Claude Besson, John Doyle, Christy Moore, Kevin Burke, Gabriel Yacoub, Tri Yann, Karan Casey, Tannahill Weavers, Dan Ar Braz, Ossian ,Silly Wizard,Capercaillie, Solas, Lunasa, Dervish, Altan, Old Blind Dogs,Fairport Convention, Clannad,The High Kings, Davy Spillane, Cormac Breatnach, John Mc Sherry, Michael Mc Goldrick, Tony MacManus, William Jackson, Phil Cunningham, Tim Edey, Steven Cooney, Liam O' Flynn, Julie Fowlis,Cécile Corbel, Gwenael Kerleo...
  • Contact

Traduction Google

Gadgets fourni par Google

Recherche

Contactez-moi

Si vous avez des questions,
mon mail est rakaniac@gmail.com
Je vous répondrai avec plaisir.


 

Me voici (à droite), ma fille (à gauche), et nos 2 labradors noirs : KI DU (chien noir en breton) & YEPA (princesse de l'hiver en indien)

 

 
Cliquez sur la harpe
pour revenir à l'accueil

Irish Festival

Irish Music Festival
Miltown Malbay 1991

  Autres photos dans
l'album Irlande 1991

 

  Si vous avez des questions,
contactez-moi : rakaniac@gmail.com

 Je vous répondrai avec plaisir.

 


Cliquez sur la harpe

pour revenir à l'accueil

Articles RÉCents

  • Ciara Mc Crickard
    J'ai découvert cette chanteuse parce qu'elle était invitée sur l'album "Idir" (rien à voir avec le chanteur) du groupe irlandais "At First Light". Tout d'abord quelques précisions à propos de ce nom. En 2001 Michael Mc Goldrick et John Mc Sherry (tous...
  • Araëlle
    Très belle découverte pour moi que ce duo Araëlle composé de deux jeunes françaises. Originaires du département de l'Ariège (près de Toulouse) Emmanuelle et Sarah Hameau font de la musique ensemble depuis qu'elles sont enfants. Leur mère écoutait de la...
  • Les albums de ma jeunesse (25) Runrig : Play Gaelic
    C'est en août 1984 que j'ai découvert ce groupe originaire de l'île de Skye en Ecosse. Ce jour-là FR3 diffusait une émission qui couvrait le Festival Interceltique de Lorient. A l'époque je n'avais pas de magnétoscope et j'avais donc enregistré le son...
  • Les albums de ma jeunesse (24) Dick Gaughan & Andy Irvine : Parallel Lines
    Toujours à la recherche de disques d'Andy Irvine, j'avais découvert ce trente-trois tours dans le catalogue de Green Linnet aux U.S.A. Après une tournée en Allemagne en 1980 Andy Irvine et Dick Gaughan s'étaient retrouvés pour des enregistrements en compagnie...
  • Les albums de ma jeunesse (23) Davy Spillane : Atlantic Bridge
    Né à Dublin en 1959, Davy Spillane encouragé par son père se met à l'apprentissage de l'uilleann pipe dès l'âge de douze ans et ce parallèlement à l'étude du tin whistle (qui est un instrument de base par lequel passent de très nombreux jeunes musiciens)....
  • Les albums de ma jeunesse (22) Andy M. Stewart & Manus Lunny : At it again
    Cette fois un mélange de musiques écossaises et irlandaises avec ce vinyle qui date de 1990 et qui sera un de mes derniers car un an plus tard je passais au format cd. Un duo donc entre le guitariste et joueur de bouzouki Manus Lunny et le chanteur écossais...
  • Les albums de ma jeunesse (21) : Andy Irvine & Paul Brady
    Dans la continuité de mes découvertes à retardement depuis le groupe Planxty (1985) je m'étais efforcé de me procurer tous les albums manquants à ma collection. J'ai donc trouvé (chez Green Linnet, USA) ce disque enregistré par Paul Brady et Andy Irvine...
  • Les albums de ma jeunesse (20) Kevin Burke & Micheal O' Domhnaill : Promenade
    J'avais déjà chroniqué deux fois ce duo mais je voulais y revenir dans cette série de LP qui ont marqué la fin de ma jeunesse. Ici on se retrouve fin des années '80 ou début des années '90 suite aux découvertes de 1985 à la Fnac de Bruxelles. J'avais...
  • Les albums de ma jeunesse (19) Christy Moore : Ordinary Man
    C'est à la Fnac (mais cette fois à Liège) que j'ai acheté ce vinyle fin des années '80. J'avais découvert Christy Moore quelques années plus tôt avec le groupe Planxty et j'avais directement aimé ce chanteur. Après la séparation de Planxty, Christy avait...
  • Les albums de ma jeunesse (18) : Stockton's Wing "Light in the Western Sky"
    C'est durant les années '80 que j'ai découvert les Stockton's Wing en achetant ce vinyle. Paru en 1982 "Light in the Western Sky" était déjà le troisième opus de ce groupe. Originaires de Ennis dans le Conté de Clare, Paul Roche (flûte & whistles), Kieran...