Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mars 2021 2 23 /03 /mars /2021 20:54
Les albums de ma jeunesse (25) Runrig : Play Gaelic

C'est en août 1984 que j'ai découvert ce groupe originaire de l'île de Skye en Ecosse.

Ce jour-là FR3 diffusait une émission qui couvrait le Festival Interceltique de Lorient.

A l'époque je n'avais pas de magnétoscope et j'avais donc enregistré le son grâce à un lecteur de cassette audio branché sur mon téléviseur.

Emerveillé je découvrais ainsi le F.I.L. dont j'avais peu entendu parler jusque là.

Le reportage télé proposait des extraits de concerts d'artistes comme Alan Stivell mais aussi beaucoup d'autres que je ne connaissais pas (Brenda Wooton, Mariannic Har Hantec, Desbordes & Guénégan, Albert Fry, Thomas O'Canain, Ali Grogan, le Bagad d'Auray (dirigé par Roland Becker), Pere Ban...

Il y en avait de tous les styles et pour tous les goûts.

Lorsqu'il a présenté Runrig, Jean-Pierre Pichard (ex. directeur du F.I.L.) m'a fait sourire en disant que ce jeune groupe venait de Skye (dans les îles Hébrides) où on ne badine pas avec la religion et où (à l'époque) travailler le dimanche était interdit. Donc ce jour là Runrig était programmé à minuit (pour être lundi).

J'ai directement été sous le charme de cette jeune formation dont la guitare électrique avait un peu des sonorités de cornemuses.

"An Toll Dubh"; Une suite de traditionnels assez rock et "Loch Lomond" furent les trois titres entendus ce soir-là.

"Loch Lomond" cette chanson historique du groupe avec ses vocaux en anglais et en gaélique et cette interprétation très rock, j'étais directement conquis.

Au point de réécouter très régulièrement cette cassette même si le son était de mauvaise qualité.

L'année suivant j'ai eu l'occasion de me procurer leur premier vinyle "Play Gaelic" (un disque distribué par Keltia Musique à Quimper).

Paru en 1978, ce 33 tours était assez différent de ce que j'avais entendu à Lorient en '84.

Plus acoustique, plus "artisanal" avec de l'accordéon et un peu moins rock.

Formé en 1973 par Calum et Rory MacDonald qui décident de jouer des traditionnels écossais mais aussi leurs propres compositions. Blair Douglas est leur premier accordéoniste.

Rory (guitare électrique et basse) compose la plupart des musiques, Calum ( batterie) écrit la plupart des paroles. Au départ uniquement en gaélique puisque cette langue est leur langue maternelle avant l'anglais.

Peu de temps plus tard, Donnie Munro (guitare acoustique) également d'expression gaélique devient le chanteur principal du groupe auquel se joint alors Robert MacDonald (aucune parenté) à l'accordéon.

Voici un premier extrait de ce disque avec une chanson qui évoque la vie d'autrefois sur l'île.

 

 

 

 

Eux qui étaient en 1973 un dance-band jouant de manière un peu électrique de la musique de danse écossaise vont petit à petit s'orienter vers d'autres projets.

Cet enregistrement en 1978 constitue une étape dans leur désir de créer une musique plus moderne, plus travaillée pour toucher un plus large public que celui de l'archipel des Hébrides.

Et leur succès va aller grandissant.

Donnie Munro a une voix remarquable, à la fois forte et entraînante, c'est aussi quelqu'un avec beaucoup de charisme.

Rory MacDonald en tant que second chanteur a aussi une voix intéressante, un rien plaintive et insistante il fait des accompagnements vocaux remarquables et  chante certains titres en solo.

De nombreux musiciens se sont succédés dans Runrig mais il restera toujours fidèle à son poste de bassiste et de chanteur et son jeu à la guitare basse est d'ailleurs remarquable.

Calum MacDonald en plus de la batterie fait aussi des vocaux en gaélique.

Robert MacDonald était un bon accordéoniste mais devra malheureusement quitter le groupe après 1978 pour raisons de santé.

  

 

 

Les albums de ma jeunesse (25) Runrig : Play Gaelic

Deuxième extrait avec cette chanson "Tillidh Mi" (I will return), titre assez nostalgique à propos de personnes qui ont quitté l'île d'Uist et ne sont jamais revenues.

Avec dans la vidéo des scènes de la vie de l'époque.

Un titre à la fois écrit et composé par Calum MacDonald.

Un an plus tard le guitariste virtuose Malcolm Jones remplace Robert MacDonald et restera membre du groupe jusqu'à sa séparation en 2018.

Formidable musicien, Malcolm joue aussi de l'accordéon, de la cornemuse, des whistles et du tambour selon les titres interprétés sur scène. Il fait aussi des vocaux.

Il est une des figures les plus marquantes des Runrig.

"Play Gaelic" est mon seul LP de ce groupe étant passé ensuite aux cd.

Bien avant internet, j'ai encore eu l'occasion de les entrevoir, de nouveau sur FR3 et encore à Lorient cette fois en 1986.

Retransmission partielle de concerts de Dan Ar Braz, Les Pogues, Fed Morrison (cornemuse écossaise), Les Sonerien Du, Le Bagad Kemper et bien d'autres.

Cette fois Runrig avait chanté deux titres "Lifetime" et "The everlasting gun".   

Troisième extrait "Chi Mi'n Geamhradh" (I see winter) une chanson à propos de l'été qui est passé, une romance est terminée et l'hiver approche.

Ici une version live plus récente.

 

En 1979, Runrig enregistre son deuxième album "The Highland Connection" avec Malcolm Jones aux guitares.

Dans ce disque il y a une première version de la chanson "Loch Lomond".

Il s'agit d'une composition écossaise de 1841 qui fait référence à la révolte Jacobite en 1745.

Une chanson d'amour qui parle d'une séparation entre deux amoureux qui plus jamais ne se verront sur les bords Lac Lomond où ils avaient l'habitude de se rencontrer.

Devenu un traditionnel, cette chanson a été reprises par de très nombreux artistes en Ecosse.

Parallèlement, plus tard, cette musique a été adoptée par les Irlandais qui ont écrit d'autres paroles pour créer une autre chanson très connue : "Red is the Rose".

En 1982 Runrig a réenregistré Loch Lomond pour lui donner son rythme et sa forme définitive qu'ils ont conservés jusqu'à leur dernier concert.

Ci-dessous une photo du groupe avec Malcolm Jones.  

 

Les albums de ma jeunesse (25) Runrig : Play Gaelic

Découverte en 1984 (comme expliqué plus haut) cette chanson reste encore aujourd'hui ma préférée du groupe.

C'est aussi elle qui a fait la renommée de Runrig  et ce succès qui n'a cessé de grandir au fil du temps.

Car Runrig ce n'est pas un petit groupe qui joue dans des pubs (ce qui n'a rien de péjoratif à mes yeux) mais un band qui se produit à chaque concert devant des milliers de spectateurs et qui a fait des tournées dans le monde entier pendant quarante ans.

Enregistrant de nombreux disques, des vidéos, des dvd.

Au fil du temps, le répertoire a évolué. A leurs débuts ils ne chantaient qu'en gaélique. A présent les chants gaéliques représentent peut-être encore un quart de leurs chansons.

Mais que ce soit en anglais ou en gaélique il y a quelque chose qui accroche terriblement dans leur manière de chanter avec une propension pour les aigües qui fait que l'on ne peut qu'avoir envie de chanter avec eux.

C'étaient aussi des virtuoses (je vous ai déjà parlé de Malcolm Jones) mais l'introduction du terrible batteur Iain Bayne a fait progresser le groupe de plusieurs bonds en avant (Calum MacDonald passant lui aux percussions). Divers claviéristes come Pete Wishart et Brian Hurren se sont aussi succédés. Et bien sûr le nouveau chanteur Bruce Guthro qui a très bien remplacé Donnie Munro après 1997.

En 2018, après 45 ans, ils ont cependant décidé d'arrêter à la grande tristesse de leurs très nombreux fans mais tout a une fin.

Pour terminer (et même si cette chanson ne fait pas partie de l'album "Play Gaelic") voici donc une des nombreuses versions de "Loch Lomond" le titre qui m'a directement fait adorer Runrig grâce à cette émission télé.

Encore merci les gars !

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Musique Celtique : ma Passion
  • : La musique celtique est ma Passion. Alan Stivell, Donal Lunny, Andy Irvine, Gilles Servat, Claude Besson, John Doyle, Christy Moore, Kevin Burke, Gabriel Yacoub, Tri Yann, Karan Casey, Tannahill Weavers, Dan Ar Braz, Ossian ,Silly Wizard,Capercaillie, Solas, Lunasa, Dervish, Altan, Old Blind Dogs,Fairport Convention, Clannad,The High Kings, Davy Spillane, Cormac Breatnach, John Mc Sherry, Michael Mc Goldrick, Tony MacManus, William Jackson, Phil Cunningham, Tim Edey, Steven Cooney, Liam O' Flynn, Julie Fowlis,Cécile Corbel, Gwenael Kerleo...
  • Contact

Traduction Google

Gadgets fourni par Google

Recherche

Contactez-moi

Si vous avez des questions,
mon mail est rakaniac@gmail.com
Je vous répondrai avec plaisir.


 

Me voici (à droite), ma fille (à gauche), et nos 2 labradors noirs : KI DU (chien noir en breton) & YEPA (princesse de l'hiver en indien)

 

 
Cliquez sur la harpe
pour revenir à l'accueil

Irish Festival

Irish Music Festival
Miltown Malbay 1991

  Autres photos dans
l'album Irlande 1991

 

  Si vous avez des questions,
contactez-moi : rakaniac@gmail.com

 Je vous répondrai avec plaisir.

 


Cliquez sur la harpe

pour revenir à l'accueil

Articles Récents

  • Les albums de ma jeunesse (25) Runrig : Play Gaelic
    C'est en août 1984 que j'ai découvert ce groupe originaire de l'île de Skye en Ecosse. Ce jour-là FR3 diffusait une émission qui couvrait le Festival Interceltique de Lorient. A l'époque je n'avais pas de magnétoscope et j'avais donc enregistré le son...
  • Les albums de ma jeunesse (24) Dick Gaughan & Andy Irvine : Parallel Lines
    Toujours à la recherche de disques d'Andy Irvine, j'avais découvert ce trente-trois tours dans le catalogue de Green Linnet aux U.S.A. Après une tournée en Allemagne en 1980 Andy Irvine et Dick Gaughan s'étaient retrouvés pour des enregistrements en compagnie...
  • Les albums de ma jeunesse (23) Davy Spillane : Atlantic Bridge
    Né à Dublin en 1959, Davy Spillane encouragé par son père se met à l'apprentissage de l'uilleann pipe dès l'âge de douze ans et ce parallèlement à l'étude du tin whistle (qui est un instrument de base par lequel passent de très nombreux jeunes musiciens)....
  • Les albums de ma jeunesse (22) Andy M. Stewart & Manus Lunny : At it again
    Cette fois un mélange de musiques écossaises et irlandaises avec ce vinyle qui date de 1990 et qui sera un de mes derniers car un an plus tard je passais au format cd. Un duo donc entre le guitariste et joueur de bouzouki Manus Lunny et le chanteur écossais...
  • Les albums de ma jeunesse (21) : Andy Irvine & Paul Brady
    Dans la continuité de mes découvertes à retardement depuis le groupe Planxty (1985) je m'étais efforcé de me procurer tous les albums manquants à ma collection. J'ai donc trouvé (chez Green Linnet, USA) ce disque enregistré par Paul Brady et Andy Irvine...
  • Les albums de ma jeunesse (20) Kevin Burke & Micheal O' Domhnaill : Promenade
    J'avais déjà chroniqué deux fois ce duo mais je voulais y revenir dans cette série de LP qui ont marqué la fin de ma jeunesse. Ici on se retrouve fin des années '80 ou début des années '90 suite aux découvertes de 1985 à la Fnac de Bruxelles. J'avais...
  • Les albums de ma jeunesse (19) Christy Moore : Ordinary Man
    C'est à la Fnac (mais cette fois à Liège) que j'ai acheté ce vinyle fin des années '80. J'avais découvert Christy Moore quelques années plus tôt avec le groupe Planxty et j'avais directement aimé ce chanteur. Après la séparation de Planxty, Christy avait...
  • Les albums de ma jeunesse (18) : Stockton's Wing "Light in the Western Sky"
    C'est durant les années '80 que j'ai découvert les Stockton's Wing en achetant ce vinyle. Paru en 1982 "Light in the Western Sky" était déjà le troisième opus de ce groupe. Originaires de Ennis dans le Conté de Clare, Paul Roche (flûte & whistles), Kieran...
  • MoïRa : Sortie de "A New Age"
    A plusieurs reprises j'ai déjà ouvert ce blog à des artistes qui ne sont pas spécifiquement "celtiques". C'est le cas pour la chanteuse MoïRa que l'on pourrait d'avantage classer en chanson ... En janvier de cette année je vous avais présenté la chanteuse...
  • Les albums de ma jeunesse (17) : Patrick Street
    Tout comme Silly Wizard, J'ai découvert "Patrick Street" au tout début des années '90 dans le catalogue de Green Linnet aux U.S.A. Les Américains faisaient de beaux efforts de marketing en y présentant les groupes avec les noms des musiciens, le type...