Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 août 2019 1 19 /08 /août /2019 14:58
Les albums de ma jeunesse (3) : Tri Yann "La découverte ou l'ignorance"

Après Stivell et Malicorne, Tri Yann est le troisième groupe folk que j'ai découvert en 1976 à travers ce 33 tours.

"La découverte ou l'ignorance" est déjà le quatrième album des "Trois Jean de Nantes" un groupe formé en 1969.

En Belgique il n'était pas toujours évident à l'époque de se procurer de la musique bretonne. Il y avait bien eu Stivell en 1972 et 1973 mais pour le reste ce n'était pas toujours bien distribué dans nos lointaines provinces.

Par la suite j'ai bien entendu pu trouver les trois premiers vinyles des Tri Yann mais au départ, c'est avec ce disque que je suis devenu fan.

En 1971, Jean-Louis Jossic, Jean Chocun et Jean-Paul Corbineau sont rejoints par le violoniste et contrebassiste Bernard Baudriller.

Après une série de concerts le groupe se professionnalise et enregistre son premier 33 tours "Tri Yann an Naoned" en 1972.  

Ce disque enregistré chez Kelenn remportera un certain succès et leur donnera l'envie d'enchaîner en 1973 avec "Dix ans, dix filles" et "Suite Gallaise" en 1974.

Avec "La découverte ou l'ignorance" le groupe franchit une étape en présentant un projet plus ambitieux.

L'intérieur de la pochette est très abondamment illustré. Avec une série de références historiques et d'explications pour chaque chanson.

Jean-Louis (chant, bombarde, whistle, dulcimer, psaltérion) , Jean (chant, guitares, banjo, accordéon, mandoline) , Jean-Paul (chant, guitare acoustique, percussions) ainsi que Bernard (également chanteur et flûtiste) sont à présent des musiciens accomplis.

Leurs qualités vocales naturelles leur permettent d'élever le niveau polyphonique de leurs interprétations. De même les arrangements musicaux deviennent plus sophistiqués dans ce microsillon.  

Ci-dessous un instrumental irlandais composé par Turlough O' Carolan au XVIIème siècle.

Pour moi la découverte des Tri Yann était d'une part cette écoute de voix magnifiques (j'ai toujours pensé par exemple que Jean-Paul Corbineau aurait pu faire une carrière de chanteur solo tant sa voix est agréable à écouter) et d'autre part cette rencontre avec des instruments étranges comme le psaltérion à archet ou le clavecin qui venaient s'ajouter aux bombardes, cromornes, dulcimers déjà entendus chez Stivell et Malicorne).

Dans ce disque, une série de chansons traditionnelles qui donnent envie de chanter.

Une photo du groupe à ses débuts

Une photo du groupe à ses débuts

Jean-Louis Jossic qui est un peu le moteur du groupe avait fait des études en Histoire.

C'est à partir de ce disque qu'il vraiment a voulu situer les chansons dans leur contexte historique. Les informations figurant sur les pochettes rendent ces chants plus intéressants encore.

C'est le cas de titres comme "La levée des 300.000 hommes" , "Princes qu'en mains tenez" ou "Le grand valet".

Puis il y bien sûr ce récitatif sur la prise de conscience de l'identité bretonne.

"La découverte ou l'ignorance" est extraite d'un texte de Morvan Lebesque de 1970. 

Le breton est-il ma langue maternelle?
Non! Je suis né à Nantes où on n'le parle pas.
Suis-je même breton?... Vraiment, je le crois...
Mais de pur race!... Qu'en sais-je et qu'importe?
Séparatiste? Autonomiste? Régionaliste?
Oui et non... Différent...
Mais alors, vous n'comprenez plus:
Qu'app'lons-nous être breton,
Et d'abord, pourquoi l'être?
Français d'état civil, je suis nommé français,
J'assume à chaque instant ma situation de français.
Mon appartenance à la Bretagne
N'est en revanche qu'une qualité facultative
Que je peux parfaitement renier ou méconnaître...
Je l'ai d'ailleurs fait...
J'ai longtemps ignoré que j'étais breton...
Français sans problème,
Il me faut donc vivre la Bretagne en surplus
Et pour mieux dire en conscience...
Si je perds cette conscience,
La Bretagne cesse d'être en moi.
Si tous les bretons la perdent,
Elle cesse absolument d'être...
La Bretagne n'a pas de papiers,
Elle n'existe que si à chaque génération
Des hommes se reconnaissent bretons...
A cette heure, des enfants naissent en Bretagne...
Seront-ils bretons? Nul ne le sait...
A chacun, l'âge venu, la découverte... ou l'ignorance!

Un autre aspect des Tri Yann est bien entendu son côté festif.

Ils aiment d'ailleurs se définir comme un groupe de scène.

La manière dont ils démarrent leurs concerts entièrement costumés avec des accoutrements souvent très farfelus est à la fois originale et unique car ils sont les seuls à faire cela.

Par son côté extraverti Jean-Louis Jossic est bien entendu le meneur du groupe, une véritable pile électrique sur scène qui ajoute une touche d'humour aux prestations des Tri Yann.

Leurs concerts sont depuis de nombreuses années des spectacles hauts en couleurs où les décibels et la rythmique tiennent une place importante musicalement.

"La jument de Michao" fait partie de cet album de 1976 et illustre parfaitement cet aspect.

Ce titre qui allait au fil des années devenir leur plus grand succès représente l'échange le plus significatif entre le groupe et son public toujours prêt à entonner à tue-tête: J'entends le loup, le renard et la belette...".  

Les albums de ma jeunesse (3) : Tri Yann "La découverte ou l'ignorance"

Cette année les Tri Yann ont cinquante ans de carrière.

La tourné des 50 ans a déjà démarré dans toute la France et se terminera à Nantes en mars 2020.

Il ont décidé de se retirer de la la scène et de prendre un peu de recul.

Comme indiqué sur leur site officiel cela ne signifie pourtant pas l'arrêt définitif du groupe.

Il ne s'agira pas de tournée d'adieux mais de concert "Kenavo" (au revoir) où les Tri Yann iront à la rencontre de leur public pour les remercier.

Un  nouveau cd sort en 2019 et le groupe compte bien encore enregistrer en 2020.

Pour le plus grand bonheur de tous.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Musique Celtique : ma Passion
  • : La musique celtique est ma Passion. Alan Stivell, Donal Lunny, Andy Irvine, Gilles Servat, Claude Besson, John Doyle, Christy Moore, Kevin Burke, Gabriel Yacoub, Tri Yann, Karan Casey, Tannahill Weavers, Dan Ar Braz, Ossian ,Silly Wizard,Capercaillie, Solas, Lunasa, Dervish, Altan, Old Blind Dogs,Fairport Convention, Clannad,The High Kings, Davy Spillane, Cormac Breatnach, John Mc Sherry, Michael Mc Goldrick, Tony MacManus, William Jackson, Phil Cunningham, Tim Edey, Steven Cooney, Liam O' Flynn, Julie Fowlis,Cécile Corbel, Gwenael Kerleo...
  • Contact

Traduction Google

Gadgets fourni par Google

Recherche

Contactez-moi

Si vous avez des questions,
mon mail est rakaniac@gmail.com
Je vous répondrai avec plaisir.


 

Me voici (à droite), ma fille (à gauche), et nos 2 labradors noirs : KI DU (chien noir en breton) & YEPA (princesse de l'hiver en indien)

 

 
Cliquez sur la harpe
pour revenir à l'accueil

Irish Festival

Irish Music Festival
Miltown Malbay 1991

  Autres photos dans
l'album Irlande 1991

 

  Si vous avez des questions,
contactez-moi : rakaniac@gmail.com

 Je vous répondrai avec plaisir.

 


Cliquez sur la harpe

pour revenir à l'accueil

Articles Récents

  • Les albums de ma jeunesse (22) Andy M. Stewart & Manus Lunny : At it again
    Cette fois un mélange de musiques écossaises et irlandaises avec ce vinyle qui date de 1990 et qui sera un de mes derniers car un an plus tard je passais au format cd. Un duo donc entre le guitariste et joueur de bouzouki Manus Lunny et le chanteur écossais...
  • Les albums de ma jeunesse (21) : Andy Irvine & Paul Brady
    Dans la continuité de mes découvertes à retardement depuis le groupe Planxty (1985) je m'étais efforcé de me procurer tous les albums manquants à ma collection. J'ai donc trouvé (chez Green Linnet, USA) ce disque enregistré par Paul Brady et Andy Irvine...
  • Les albums de ma jeunesse (20) Kevin Burke & Micheal O' Domhnaill : Promenade
    J'avais déjà chroniqué deux fois ce duo mais je voulais y revenir dans cette série de LP qui ont marqué la fin de ma jeunesse. Ici on se retrouve fin des années '80 ou début des années '90 suite aux découvertes de 1985 à la Fnac de Bruxelles. J'avais...
  • Les albums de ma jeunesse (19) Christy Moore : Ordinary Man
    C'est à la Fnac (mais cette fois à Liège) que j'ai acheté ce vinyle fin des années '80. J'avais découvert Christy Moore quelques années plus tôt avec le groupe Planxty et j'avais directement aimé ce chanteur. Après la séparation de Planxty, Christy avait...
  • Les albums de ma jeunesse (18) : Stockton's Wing "Light in the Western Sky"
    C'est durant les années '80 que j'ai découvert les Stockton's Wing en achetant ce vinyle. Paru en 1982 "Light in the Western Sky" était déjà le troisième opus de ce groupe. Originaires de Ennis dans le Conté de Clare, Paul Roche (flûte & whistles), Kieran...
  • MoïRa : Sortie de "A New Age"
    A plusieurs reprises j'ai déjà ouvert ce blog à des artistes qui ne sont pas spécifiquement "celtiques". C'est le cas pour la chanteuse MoïRa que l'on pourrait d'avantage classer en chanson ... En janvier de cette année je vous avais présenté la chanteuse...
  • Les albums de ma jeunesse (17) : Patrick Street
    Tout comme Silly Wizard, J'ai découvert "Patrick Street" au tout début des années '90 dans le catalogue de Green Linnet aux U.S.A. Les Américains faisaient de beaux efforts de marketing en y présentant les groupes avec les noms des musiciens, le type...
  • Les albums de ma jeunesse (16) : Silly Wizard "A glint of silver"
    C'est seulement au tout début des années '90 que j'ai découvert ce groupe écossais via ce trente-trois tours commandé chez Green Linnet aux U.S.A. A l'époque j'avais déjà plus de trente ans mais je considère tout de même ce disque comme un album de ma...
  • Les albums de ma jeunesse (15) : Fairport Convention "Liege and Lief"
    En 1977, Alan Stivell sort "Raok Dilestra" un disque consacré à l'Histoire de la Bretagne. Il est accompagné par de nombreux musiciens sur ce disque. Cependant deux titres "Gwrizad Diffenet" (Racines interdites) et "Naw Breton Ba' Prizon" (Neuf bretons...
  • Les albums de ma jeunesse (14) Moving Hearts "The Storm"
    Troisième album acheté à la Fnac en 1985 avec ce 33 tours des Moving Hearts. Ici aussi j'avais pris le train en marche car il s'agissait déjà du quatrième opus de ce groupe. En effet en 1981 Donal Lunny et Christy Moore (alors membres de Planxty) avaient...